Les femmes ont répondu à l'invitation sur le Grütli
Actualisé

Les femmes ont répondu à l'invitation sur le Grütli

BERNE – La célébration de la fête nationale sur le Grütli attire les foules. Elle se fera à guichets fermés, grâce aux femmes.

Longtemps menacée d'annulation, la fête du 1er Août sur la prairie mythique du Grütli a séduit de nombreux compatriotes. Les 2000 cartes d'accès ont trouvé preneur. Environ deux tiers des tickets ont été commandés par des femmes. Le conseiller national radical bernois Johann Schneider-Ammann, qui, en compagnie du fondateur de Swatch, Nicolas Hayek, couvre les frais de sécurité à hauteur de 100 000 à 200 000 fr., a déjà réservé son billet. «Nicolas Hayek n'a pour l'instant pas demandé de sésame», a précisé Martin Hofer, porte-parole de l'organisateur, la commission du Grütli. La police s'attend à ce que des extrémistes de droite lancent des appels spontanés à marcher sur le Grütli. Les points forts de la fête seront les discours des présidentes de la Confédération, Micheline Calmy-Rey, et du Conseil national, Christine Egerszegi. Avant de se rendre sur la prairie uranaise, Micheline Calmy-Rey s'exprimera en matinée au château de Lenzburg (AG). Après le Grütli, elle se rendra à Altdorf. Comme l'an dernier, Christoph Blocher sera présent en quatre endroits, avec une halte romande à Gruyères (FR). Moritz Leuenberger sera présent à Palagnedra (TI), village d'une centaine d'habitants. Pascal Couchepin ira prendre un brunch à la ferme.

(ats/ap)

Ton opinion