Suisse: Les Femmes socialistes lancent une charte pour les femmes
Actualisé

SuisseLes Femmes socialistes lancent une charte pour les femmes

Les femmes ont le droit de ne pas être contraintes de se voiler d'une quelconque manière. C'est une des revendications des Femmes socialistes suisses.

Elles ont lancé une charte en faveur des droits des femmes après l'acceptation de l'initiative anti-minarets.

Les Femmes socialistes souhaitent ainsi répondre au malaise de celles qui craignent que la progression d'un certain islam en Suisse leur fasse perdre leurs droits. Elles s'opposent toutefois à la proposition d'interdire la burqa, car «cette stigmatisation ne sert à rien», a déclaré à l'ATS Maria Roth-Bernasconi, co-présidente des Femmes socialistes, confirmant une information du «Matin Dimanche».

La burqa est un vêtement qui enlève la dignité aux femmes, car il leur cache le visage et ne leur permet pas de se mouvoir librement, relève la conseillère nationale genevoise. «Mais ça ne sert à rien d'en parler maintenant, car il n'y en a presque pas en Suisse, à part quelques touristes à Genève. On pourra en parler si ça devient vraiment un problème.»

Droits non négociables

La charte des Femmes socialistes, que l'on peut co-signer sur leur site Internet, souligne que «les droits des femmes ne sont négociables dans aucune société et dans aucune religion. Ce texte revendique ou réaffirme toute une série de droits des femmes.

Elles ont ainsi le droit à la liberté d'orientation sexuelle, de vivre leur religion, le droit à un corps sain et sans mutilations, à la contraception et à l'avortement.

Des femmes de divers milieux et de plusieurs partis politiques ont déjà apposé leur signature. Parmi elles figurent les conseillères nationales Martine Brunschwig Graf (PLR/GE), Brigitta Gadient (PBD/GR), Ursula Haller (PBD/BE), la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro (PLR), la directrice de la Comédie de Genève Anne Bisang ou Saïda Keller-Messahli, présidente du Forum pour un islam progressiste. (ats)

Ton opinion