Avantagées: Les femmes sont heureuses? C'est génétique

Actualisé

AvantagéesLes femmes sont heureuses? C'est génétique

Une étude publiée dans une revue scientifique démontre que les femmes auraient davantage de chances d'être heureuses, car elles disposeraient du gène du bonheur.

par
cam
Tout ne repose pas sur le fameux gène, car le bonheur est une donnée aussi subjective que biologique. (photo: dr)

Tout ne repose pas sur le fameux gène, car le bonheur est une donnée aussi subjective que biologique. (photo: dr)

Selon l'étude, publiée dans la revue Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry, la génétique expliquerait entre 35 et 50% des variations de bonheur entre les individus. Et même si les femmes souffrent davantage de troubles de l'humeur et de l'anxiété, elles se disent globalement plus heureuses que les hommes.

Quelle raison à cela? Un allèle particulier du gène Maoa (monoamine oxydase A) procurerait du bien-être chez la femme tandis qu'inversement, il «encouragerait» l'homme à être agressif.

D'après l'étude des chercheurs de l'université de Floride du Sud, qui ont analysé les données génétiques de 345 individus (193 femmes et 152 hommes), les femmes pourvues d'une version de l'allèle se disaient plus heureuses que celles qui en étaient dépourvues. L'étude a également démontré que les femmes qui en possédaient deux étaient souvent dépassées par l'intensité du bien-être.

Mais comment les chercheurs expliquent-il que les hommes, qui peuvent comme les femmes posséder cet allèle, n'en tirent aucun bénéfice? Ils pointent du doigt la testostérone, qui aurait un effet inhibiteur.

Ton opinion