Festivals: Les festivaliers sont assoiffés, les fournisseurs de bière sous l’eau

Publié

FestivalsLes festivaliers sont assoiffés, les fournisseurs de bière sous l’eau

Du Montreux Jazz au Festival de la Cité, la demande en bière est si forte que les producteurs sont «à flux tendu». Paléo se dit prêt grâce à ses citernes de bière. 

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
«Les gens ont envie de fêter après deux ans de crise sanitaire», salue le secteur mais Addiction Suisse s’inquiète. 

«Les gens ont envie de fêter après deux ans de crise sanitaire», salue le secteur mais Addiction Suisse s’inquiète. 

DR

Pour les fournisseurs et les brasseurs de bière, il y a un heureux décalage entre deux ans de crise sanitaire et la reprise toni­truante amorcée depuis le printemps. Groggy pendant la pandémie, le secteur se relève sans tituber et entrevoit l’embellie. «Par rapport à 2019, nos chiffres sont en hausse de 39%», constate Yan Amstein, directeur de la maison Amstein, fournisseur notamment du Festival de la Cité, à Lausanne.

Nouvelles habitudes de consommation

«Les délais de commande des producteurs sont devenus plus longs. Les habitudes des clients ont de nouveau changé. Les achats en magasin et la consommation à domicile ont diminué au profit des éta­blissements publics et des ­manifestations», poursuit Yan Amstein, par ailleurs membre du comité de l’Association ­romande des distributeurs de boissons.

Montreux Jazz à court de bières spéciales

«Nous travaillons super bien. Mais nous sommes sous l’eau car la demande est forte», note une cadre d’un producteur de bière. «C’est fini la pandémie. Il fait beau, il fait chaud, c’est les vacances et les gens ont envie de faire la fête», analyse-t-elle. Les organisateurs du Montreux Jazz, dépassés par le succès des bières spécialement conçues pour l’édition 2022, ont dû couper des tireuses à bières dans certains bars.

Paléo et ses citernes

Du côté du Paléo, on écarte tout risque de pénurie. Dès mardi, les sept scènes et les 220 stands du plus grand festival open air de Suisse vont accueillir 230’000 spectateurs en six jours. «Avec nos citernes remplies tous les jours, nous allons satisfaire la demande», rassure la porte-parole Michèle Müller.

Manne financière et santé en jeu

Quelque 444 millions litres de bière ont été bus en Suisse en 2021. L’impôt et la TVA sur la bière ont rapporté 320 millions de francs. «La population célèbre de nouveau les fêtes avec enthousiasme», applaudit la faîtière des brasseurs. «La protection des jeunes est trop peu respectée lors des festivals», dénonce Markus Meury, d’Addiction Suisse. Il s’inquiète d’une hausse des intoxications alcooliques, comme cela a été vu au Tessin en début d’année.

«On ne sait pas s’il y aura pénurie»

«La situation d’approvisionnement est tendue depuis quelques années à cause de la pandémie, du blocage du canal de Suez, de la pénurie dans le secteur des emballages et de la guerre en Ukraine.» Directeur adjoint de l’Association suisse des brasseries, Christoph Lienert note que la branche essaie de contourner les difficultés actuelles par des contrats de livraison de longue durée. Mais l’incertitude règne. Les prix des bouteilles en verre et des autres contenants ont augmenté. On ne sait pas si une grave pénurie va se produire», a-t-il indiqué.

Ton opinion

66 commentaires