Genève: Les Fêtes de Genève 2016 sont totalement bloquées
Actualisé

GenèveLes Fêtes de Genève 2016 sont totalement bloquées

Genève Tourisme n'a déposé aucune demande pour utiliser les quais. Fondation et Ville se renvoient la balle.

par
Jérôme Faas
Pour l'heure, l'organisation des Fêtes 2016 est au point mort.

Pour l'heure, l'organisation des Fêtes 2016 est au point mort.

Keystone/Salvatore di Nolfi

On allait voir ce qu'on allait voir. Les Fêtes de Genève 2016 seraient liftées, modernisées. On en est loin. «L'édition de l'été prochain ne pourra que ressembler à celle de 2015», lâche Laurent Terlinchamp, patron des cafetiers. C'est que depuis que Genève Tourisme a fait appel au Français Emmanuel Mongon pour repenser la manifestation, tout est bloqué.

Projet jugé très mauvais

La Ville attend de recevoir les demandes d'autorisation d'utilisation du domaine public. Mais pour les déposer, Genève Tourisme «attend une réponse de la Municipalité quant au projet développé par M. Mongon», indique son directeur Philippe Vignon. Bref, une validation du concept est espérée. Or, pour la Ville, c'est exclu. D'une part parce qu'elle juge le projet du Français très mauvais. D'autre part parce que valider quoi que ce soit, c'est devenir partie prenante, donc potentiellement payeur.

La question du financement

«Il y a une déception de part et d'autre, dit Laurent Terlinchamp. Genève Tourisme a travaillé mais le résultat ne satisfait personne. Il faut se remettre autour de la table. Et obliger les autorités à donner un cadre clair, sachant que si on veut des Fêtes plus courtes, les pouvoirs publics devront payer, puisque là, les seuls revenus viennent des buvettes.» Qui ont besoin de temps pour amortir la location des stands.

Noël dernier délai

Des décisions vont tomber «dans les semaines à venir, indique Paul Muller, président de Genève Tourisme. Avant Noël en tout cas, c'est obligé: les exposants doivent pouvoir s'organiser. Mais pour l'heure je ne peux rien dire. Nous nous y sommes engagés avec la Ville et l'Etat.»

Des radeaux au milieu des bateaux

Le concept d'Emmanuel Mongon s'intitule «Festival du lac». Il prévoit d'étirer les Fêtes sur deux mois (alors que la Ville et une initiative populaire veulent les raccourcir) et d'installer des «villages flottants» sur l'eau, dans la rade. Le Département cantonal de la sécurité n'a encore reçu aucune demande d'autorisation. «C'est trop tôt.» Quant à son avis sur la formule de l'expert français, dont il a soufflé le nom à Genève Tourisme, il le tait. Le Département de l'environnement, patron du lac, a eu des «entretiens préliminaires» avec Genève Tourisme. «On leur a donné des indications afin de lever certaines difficultés liées à la navigation.»

Ton opinion