Actualisé 08.08.2017 à 12:58

Genève

Les Fêtes de Genève font encore grincer des dents

Malgré une formule qui revient aux fondamentaux et une durée raccourcie, l'édition 2017 de la manifestation ne satisfait pas certains opposants.

de
mpo
L'édition 2017 ne fait pas que des heureux.

L'édition 2017 ne fait pas que des heureux.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Le père de l'initiative visant à raccourcir les Fêtes de Genève et à déplacer les forains sur la plaine de Plainpalais critique vertement la nouvelle formule des festivités. Jean Barth, interviewé par le «Matin», estime que la manifestation «est devenue un gros business. On profite de la rade pour en faire un champ de foire, au préjudice des Genevois. Les Fêtes sont un prétexte pour faire la promotion de Genève dans les pays du Golfe. Et les Genevois le paient très cher».

Selon l'initiant, l'événement, bien que raccourci à une durée de dix jours, prive les habitants du canton de la jouissance du lac durant 90 à 95 jours. Il reproche également les nuisances sonores et environnementales du grand raout estival.

Une semaine maximum

L'initiative «Pour des Fêtes de Genève plus courtes et conviviales» a recueilli 6000 signatures. Elle demande que la manifestation ne dure qu'une semaine et que les forains soient, principalement, déplacés sur Plainpalais. Les citoyens de la Ville de Genève se prononceront en 2018.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!