Genève: Les Fêtes ont souffert du ramadan tardif
Actualisé

GenèveLes Fêtes ont souffert du ramadan tardif

Les tenanciers et forains ont vu leur chiffre stagner ou baisser par rapport à l'an dernier. En cause: l'absence de la clientèle du Golfe.

par
Raphaël Leroy

Ce n'est pas la catastrophe, mais les 150 stands des ­Fêtes de Genève sont partagés.

Arrivés que vendredi

«Cette année est largement moins bonne que la précé­dente», se plaint une barmaid du Jardin anglais. «En 17 ans d'activité, c'est ma pire année», renchérit un vendeur de la rive droite.

La faute à l'absence de la clientèle venant du Golfe, en raison du ramadan. «Ils ne sont arrivés que vendredi», regrette un forain. «Mes chiffres sont stables, mais chaque année c'est pire avec le ramadan tardif», confie un restaurateur.

Météo au beau fixe

Cette année, deux millions de personnes ont tout de même profité de ce rendez-vous. Les organisateurs se sont notamment félicités de la météo clémente de cette édition 2013.

Ton opinion