Actualisé 14.08.2017 à 16:38

GrèceLes feux de forêt se multiplient

Deux grands incendies frappent le nord et le sud de la Grèce depuis lundi. En tout, 91 feux ont débuté depuis dimanche.

1 / 109
Keystone
Le gouvernement portugais, mis en cause pour son incapacité à lutter contre des feux de forêt qui ont fait une centaine de morts, a survécu à une motion de défiance débattue au Parlement. (mardi 24 octobre 2017)

Le gouvernement portugais, mis en cause pour son incapacité à lutter contre des feux de forêt qui ont fait une centaine de morts, a survécu à une motion de défiance débattue au Parlement. (mardi 24 octobre 2017)

Keystone
Le bilan des feux de forêts qui ont ravagé le Portugal, en octobre, s'est alourdi. On compte désormais 45 morts. (Mardi 24 octobre 2017)

Le bilan des feux de forêts qui ont ravagé le Portugal, en octobre, s'est alourdi. On compte désormais 45 morts. (Mardi 24 octobre 2017)

AFP

Deux nouveaux grands feux de forêt ont débuté lundi après-midi en Grèce. L'un s'est déclaré dans le Péloponnèse (sud) et l'autre près de Thessalonique (nord), ont annoncé les pompiers grecs. «L'incendie près de Thessalonique est en passe d'être maîtrisé. Mais le nouveau front dans le Péloponnèse, à Amaliada, nous inquiète, car le feu est très proche d'un village de près de 150 habitants», a indiqué à l'AFP un porte-parole des pompiers.

Lundi matin, un autre feu de forêt s'était propagé sur la côte balnéaire d'Athènes, menaçant des maisons de vacances et entraînant l'évacuation d'un village. L'incendie déclenché à Kalamos, à près de 45 kilomètres à l'est de la capitale grecque, a ravagé des habitations, mais aucun blessé n'a été recensé par les autorités.

En cours

La maîtrise du feu était toujours en cours lundi en fin d'après-midi, avec sur le terrain 150 pompiers, 68 camions citernes, un avion bombardier et quatre hélicoptères, ont indiqué les pompiers grecs. La municipalité d'Oropos a demandé lundi matin à ses concitoyens d'évacuer les habitations pour leur sécurité.

En tout, 91 feux de forêt ont débuté en Grèce depuis dimanche, ont noté les pompiers. Mais ils ont été en grande partie maîtrisés rapidement.

Acte volontaire

Sur l'île touristique de Zante, en mer Ionienne, une équipe d'intervention d'urgence se bat depuis la semaine dernière contre plusieurs incendies. Ils ont probablement été provoqués de manière volontaire, selon les autorités. Le ministre de la justice Stavros Kontonis, en visite sur l'île, s'est ému de cette situation. «Ces personnes terribles qui commettent de tels actes ne se soucient ni des biens ni des vies humaines», a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision ERT.

«C'est du jamais vu. Nous avons observé 22 feux à Zante en seulement 24 heures», a également affirmé Vassilis Matteopoulos, directeur régional des pompiers sur ERT. La Grèce est souvent touchée par les feux de forêt en cette saison, en raison des températures élevées et des vents forts, et les autorités alertent régulièrement sur le risque d'incendies. L'incendie le plus dévastateur pour la Grèce était survenu en 2007 dans le Péloponnèse et sur l'île d'Evia. 77 personnes étaient mortes et 250'000 hectares avaient été ravagés par les flammes. (nxp/ats/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!