Actualisé

Permis de conduireLes filles font plus d'auto-école que les mecs

Les jeunes femmes ont besoin en moyenne 29 heures de conduite avant de se présenter à l'examen, contre 20 pour les hommes. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont de meilleurs conducteurs.

par
num/ofu

Le site Fahrlehrervergleich.ch s'est penché sur un cliché vieux comme le monde: les femmes conduisent moins bien que les hommes et mettent beaucoup plus de temps pour obtenir leur permis. Pour cela, il a effectué un sondage auprès de 570 jeunes conducteurs suisses. Dont le résultat vient contredire nombre d'idées reçues. Car si leur temps d'apprentissage est en effet plus long, les femmes ne sont de loin pas les plus mauvaises au volant.

En moyenne, une femme prend 29 heures de leçons de conduite avant de se présenter à l'examen pratique. Un homme, lui, se contentera en moyenne de 20 heures de cours. Cette différence a surtout des répercussions sur le porte-monnaie des futurs conducteurs: les femmes dépensent entre 800 et 900 francs de plus que élèves masculins. Selon des experts, interrogés par le site internet, les femmes ont davantage besoin d'être rassurées et de se sentir en sécurité pour passer l'examen. Et c'est précisément pour cela qu'il leur faut plus de temps avant de s'y présenter.

«Pour les hommes, c'est une compétition»

Karl Peter Meier, de l'auto-école Florin, à Aarau (AG), confirme: «Les jeunes hommes s'empressent de passer l'examen pratique. On doit parfois les calmer et les convaincre qu'ils ne sont pas encore prêts.» Pour la monitrice zurichoise Halide Studer, «cette différence au niveau des heures de cours ne prouve pas que les femmes sont de moins bonnes conductrices. Les hommes voient la chose comme un compétition. Ils essaient de prendre le moins de leçons possibles avant l'examen, alors que les femmes ne sont pas du tout dans cet esprit-là.» La Zurichoise note par ailleurs que les hommes s'entraînent davantage avec des personnes de leur entourage que les femmes.

Sani Rüdisühli, également prof d'auto-école à Zurich, dénonce aussi le fait que certains parents acceptent plus volontiers d'aller conduire avec leur fils qu'avec leur fille. «Une élève m'a dit que ses parents préféraient conduire avec son frère, parce qu'ils craignaient qu'elle ne provoque un accident.»

«Le talent ne dépend pas du sexe»

Si l'on jette un oeil au taux de réussite aux examens pratiques, les différences entre hommes et femmes sont balayées. C'est ce que confirme Roger Volgger, expert en chef auprès de l'Office zurichois de la circulation routière. Questionné sur les résultats du sondage, il pense en outre que les hommes n'ont pas toujours répondu honnêtement aux questions posées par le site Fahrlehrervergleich.ch: «Les femmes n'ont pas honte d'avoir suivi une formation solide alors que les hommes aiment bien frimer sur le peu d'heures de cours qu'il leur a fallu avant de passer l'examen.»

Sani Rüdisühli résume: «Le talent ne dépend pas du sexe.» Elle reconnait cependant que certaines manoeuvres sont moins aisées pour les apprenties conductrices, parce qu'elles appréhendent moins bien la notion d'espace. Une explication confirmée par son collègue Karl Peter Meier: selon lui, les femmes ont plus de peine que les hommes à évaluer la taille de l'auto lorsqu'elles se retrouvent pour la première fois au volant.

Un coup d'oeil sur les statistiques montre que le comportement, parfois insouciant, des hommes peut avoir des répercussions dangereuses pour eux. En effet, ils sont davantage impliqués dans des graves accidents de la route que les femmes. Ils abiment aussi plus souvent leur voiture, confirme Axa Winterthur. L'assurance enregistre entre 220'000 et 250'000 sinistres par année: près de 60% sont causés par les hommes, 40% par les femmes. Ces chiffres sont cependant relativisés par Riccardo Pfister, président de la section tessinoise de l'Association Suisse des moniteurs d'auto-école, qui note que les hommes parcourent en moyenne deux fois plus de kilomètres par jour que les femmes.

«Les femmes conduisent plus prudemment que les hommes»

Monsieur Urs Gerhard*, pourquoi les femmes ont-elles besoin de plus d'heures de conduite que les hommes?

Pour deux raisons: d'une part, les femmes sont plus orientées vers la sécurité que les hommes. Pour elles, il est important de devenir une bonne conductrice. D'autre part, elles prennent plus de temps que les hommes pour apprendre certaines manoeuvres. Notamment parce qu'elles arrivent moins bien à évaluer les distances. Ça a été prouvé scientifiquement. On constate notamment cette différence avec le parcage latéral.

Les hommes sont-ils donc de meilleurs conducteurs?

Non, on ne peut pas dire ça. Les femmes conduisent plus prudemment et sont moins souvent impliquées dans des accidents.

Pourquoi les hommes provoquent-ils davantage d'accidents de la route?

Les hommes prennent plus de risques que les femmes. Ce qui peut s'expliquer biologiquement. Avant, ils allaient chasser et devaient tuer des animaux dangereux. Ils prenaient plus de risques que les femmes qui restaient à la maison et plantaient des légumes.

*Urs Gerhard est psychologue du trafic à l'Uni de Bâle

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!