Zurich: Les filles sont pubères de plus en plus tôt

Actualisé

ZurichLes filles sont pubères de plus en plus tôt

De la pilosité pubienne à 8 ans et un début de poitrine à 9 ans: en Suisse, la puberté intervient de plus en plus tôt chez les jeunes filles.

par
Olivia Fuchs
Les filles pubères en Suisse sont de plus en plus jeunes.

Les filles pubères en Suisse sont de plus en plus jeunes.

En Suisse, la puberté commence officiellement vers l'âge de 11 ans. «J'ai plutôt l'impression que c'est vers 9 ou 10 ans», affirme Carsten Peters, un pédiatre de Frauenfeld (TG). Urs Zumsteg, médecin-chef spécialisé dans les hormones à l'Hôpital universitaire de Bâle, confirme cette tendance. De nombreux parents viennent le consulter parce que leurs filles présentent un début de poitrine vers l'âge de 8 ans. «Dans ma consultation, j'ai beaucoup de questions sur la puberté précoce et toujours plus de jeunes filles sont traitées pour de tels phénomènes», a également confirmé à la «Tribune de Genève» Valérie Schwitzgebel, médecin responsable de l'Unité d'endocrinologie et diabétologue au CHUV à Lausanne.

Mode de vie privilégié

Le stress, le surpoids, le manque du père en cas de divorce et les hormones contenues dans l'eau potable sont les principaux facteurs qui déclenchent une puberté précoce, selon «20 Minuten». Mais pour Carsten Peters, c'est avant tout notre mode de vie privilégié qui explique ce phénomène: «Il y a cent ans, les filles avaient leurs premières menstruations à 17 ans. Mais, à l'époque, les enfants travaillaient beaucoup plus et avaient une alimentation moins équilibrée.»

Communication

Une puberté précoce peut devenir problématique si la croissance des os commence trop tôt et s'arrête déjà à l'âge de 12 ans. C'est notamment une des raisons pour lesquelles les femmes sont en général plus petites que les hommes. De manière générale, la puberté intervient toujours un peu plus tard chez les garçons que chez les filles. Les médecins conseillent aux parents ayant des filles pubères précoces d'engager la conversation avec elles et d'être à leur écoute. «Les enfants réalisent assez rapidement que leur corps est en train de changer. Ils posent beaucoup de questions auxquelles il faut répondre ouvertement et sincèrement», explique Urs Zumsteg.

Ton opinion