Festival de Cannes: Les films dont on parle ce lundi 19 mai à Cannes
Actualisé

Festival de CannesLes films dont on parle ce lundi 19 mai à Cannes

Ce n'est pas parce que c'est lundi que le rythme des projections va ralentir au Festival de Cannes.

par
Catherine Magnin

Festival de Cannes, Festival de stars. Sur les tapis rouges et sur les écrans. De ce point de vue, David Cronenberg a mis les bouchées doubles en conviant des stars comme Robert Pattinson, Julianne Moore, Mia Wasikowska et John Cusack dans «Maps to the Stars», une sorte de conte dramatique ayant Hollywood pour cadre. Névroses, sang et incestes s'annoncent au rendez-vous du nouveau film d'un cinéaste coutumier de Cannes, sa dernière participation remontant à 2012 avec «Cosmopolis». «Maps to the stars» sortira sur les écrans de Suisse romande ce mercredi 21 mai.

Voir la bande annonce ci-dessus.

Après «Truman Capote», Bennett Miller signe une nouvelle adaptation d'une histoire vraie avec «Foxcatcher». Le réalisateur du «Stratège» y suit les frères Schultz, Mark (Channing Tatum) et Dave (Mark Ruffalo), médaillés d'or de lutte aux JO de Los Angeles en 1984, qui croisèrent un millionnaire (Steve Carell) qui leur propose de rejoindre son club. Un rêve américain qui vire au cauchemar...

La bande annonce du film:

Un crayon pour arme

Ils sont: français, tunisienne, russe, mexicain, américain, burkinabé, chinois, algériens, ivoirien, vénézuélienne, israélien et palestinien. Ils défendent la démocratie en s'amusant, avec, comme seule arme, un crayon, au risque de leur vie. Ce sont la douzaine de caricaturistes auxquels Stéphanie Valloatto a consacré un film, «Caricaturistes - Fantassins de la démocratie», projeté en séance spéciale aujourd'hui.

La bande annonce du film:

«El Ardor» de Pablo Fendrik, avec Gael Garcia Bernal (qui en est aussi l'un des producteurs) est également projeté en séance spéciale aujourd'hui. Ou comment un jeune homme solitaire se transforme en justicier après avoir assisté à l'attaque, par des mercenaires, d'une ferme dans la forêt tropicale. Avec aussi Alice Braga, vue dans «Elysium».

La bande annonce du film:

Mal dans leur époque

Le chef d'un commissariat de quartier qui tente de protéger une jeune fille victime de violence familiale. Tel est le sujet traité par le Coréen July Jung dans«Dohee-ya (A girl at my door)», son premier long-métrage projeté dans la section Un certain regard, et en course pour la Caméra d'or.

Un extrait du film:

C'est à Un certain regard également qu'est projeté «Xenia», de Panos H. Koutras. Un film grec (comme quoi il n'y a pas que Theo Angelopoulos à faire du cinéma dans ce pays-là) qui suit deux frères à travers le pays pour retrouver leur père et participer à un conours de chant populaire. A noter que Panos H. Koutras avait réalisé il y a quelques années «L'attaque de la moussaka géante»!

La bande annonce du film:

«Bird People», de Pascale Ferran est un film étrange et fascinant. On y voit un ingénieur américain (Josh Gordon) en transit dans un hôtel à Roissy, où travaille une femme de chambre (Anaïs Demoustier). Tous deux rêvent d'échapper à leur condition, à la routine, à ce plancher qui les appelle, pour prendre leur envol. Littéralement. Un regard étrange qui a séduit le comité de sélection de la section Un certain regard. «Bird People», quatrième film de Pascale Ferran "seulement" en 20 ans, sortira en Suisse romande le 11 juin.

La bande annonce du film:

A la Quinzaine des réalisateurs

«Mange tes morts» raconte la dernière virée de trois frères dans le monde des "Gadjos". L'univers du film, le monde des gens du voyage, est bien connu du réalisateur Jean-Charles Hue, qui lui avait déjà consacré «La BM du seigneur».

La bande annonce du film:

«Cold in July (Juillet de sang)» est un thriller qui raconte comment la vie d'un quidam bascule le soir où il abat un homme qui vient de pénétrer dans sa maison. Héros ou salaud? Il paraît que le film sera moins horrifique que tous les films d'horreur précédemment réalisés par Jim Mickle. Avec Don Johnson.

Autre thriller, australien celui-là, «These final hours» de Zak Hilditch suit un homme bien décidé à participer à la dernière fête gigantesque organisée pour célébrer l'apocalypse annoncée. En route, il recueille une petite fille perdue.. Ce premier long-métrage concourt pour la Camera d'or.

La bande annonce du film:

Entre Danemark et Israel

En course pour la Caméra d'or et présenté à la Semaine de la critique, «When animals dream» est un drame fantastique danois de Jonas Alexander Arnby. Son héroïne est une jeune femme qui vit avec sa mère qui ne se déplace qu'en chaise roulante. Quand elle voit des poils lui pousser dans le dos et sur la poitrine, elle décide d'enquêter sur le passé secret de sa famille. Un film de loup garou «féminin et féministe», selon Charles Tesson.

Projeté en séance spéciale, «L'institutrice», de l'Israélien Nadav Lapid suit une institutrice qui repère chez un enfant de 5 ans un don prodigieux pour la poésie, qu'elle entend développer à tout prix.

Ton opinion