Festival de Cannes 2012: Les films projetés à Cannes le 24 mai
Actualisé

Festival de Cannes 2012Les films projetés à Cannes le 24 mai

Petit tour d'horizon des films de la sélection officielle qui comptent bien faire parler d'eux à l'occasion de leur projection... et même après.

par
Fred Ferrari
"Holy Motors", de Léos Carax, en compétition pour la Palme d'or

"Holy Motors", de Léos Carax, en compétition pour la Palme d'or

«Paperboy»

De Lee Daniels

En compétition pour la Palme d'or

Trois ans après «Precious», qui a entre temps remporté deux Oscars, Lee Daniels revient à Cannes avec «Paperboy», un thriller avec du beau monde: Matthew McConaughey, Zac Efron et Nicole Kidman.

«Post tenebras lux»

De Carlos Reygadas

En compétition pour la Palme d'or

Le rugby mène à tout, même à Cannes. Camera d'or en 2002 pour «Japón», Carlos Reygadas est aujourd'hui en compétition officielle avec «Post tenebras lux», une réflexion sur la compatibilité (ou non) des vies rurale et urbaine.

«The Central Park Five»

De Ken Burns, David MacMahon, Sarah Burns

Hors compétition. Séance spéciale

En 2007, Ken Burns avait présenté «La Guerre». 14h30 de projection! Cette année, il revient dans un format plus normal (2h) avec un documentaire qui revient sur un crime horrible ayant eu lieu à Central Park en 1989, et du climat de tension raciale qui l'entoura.

«Miss Lovely»

De Ashim Ahluwalia

Un Certain Regard

Premier long-métrage du réalisateur indien Ashim Ahluwalia (et donc en course pour la Caméra d'or), «Miss Lovely» nous plonge dans l'univers des productions bollywoodiennes de série "C" (érotisme et horreur) des années 80. Un film qui s'annonce haut en couleurs, donc.

«Trois mondes»

De Catherine Corsini

Un Certain Regard

La réalisatrice française Catherine Corsini réunit dans un drame Clotilde Hesme (César du meilleur espoir féminin pour «Angèle et Tony»), Raphaël Personnaz (nominé au César du meilleur espoir masculin pour «la Princesse de Montpensier») et Arta Dobroshi, qui tenit le rôle titre du «Silence de Lorna» des frères Dardenne.

«The King of Pigs»

De Yeun Sang-ho

Quinzaine des réalisateurs

Le coréen Yeun Sang-ho signe un premier long métrage d'animation qui raconte les retrouvailles de deux anciens camarades qui se souviennent des vexations jadis infligées et/ou subies dans leur classe.

«Dangerous Liaisons»

De Hur Jin-ho

Quinzaine des réalisateurs

Le coréen Hur Jin-Ho propose une nouvelle adaptation des Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, qu'il transpose dans le Shanghai tumultueux et décadent des années 1930. Avec notamment Zhang Ziyi et Cecilia Cheung.

Courts métrages (Programme 2)

Quinzaine des réalisateurs

- «The Curse», de Fyzal Boulifa (Royaume-Uni, Maroc)

- «Drawn from Memory», de marcin Bortkiewicz (Pologne)

- «Les Morts vivants», de Anita Rocha da Silveira (Brésil)

- «Tram», de Michaela Pavlatova (France, République Tchèque)

- «Wrong cops», de Quentin Dupieux (France)

«Walker»

De Tsai Ming-Liang

Semaine de la Critique

Hongkong, ville belle, étrangement belle ou bellement étrange? Telle est la question que se pose «Walker», en collaboration avec quatre réalisateurs.

«Manha de Santo Antonio»

De Joao Pedro Rodriguez

Semaine de la Critique

Un pot de basilit orné d'oeillets et de poèmes, tel est ce que tout amoureux doit offrir à sa belle le 13 juin, selon la tradition lisboète.

Coup de coeur

Patrice Leconte débarque toujours là où on ne l'attend pas. A 62 ans, lui qu collaborat au journal Pilote dans les années 70, réalise son premier film d'animation, qu'il adapte d'un roman de Jean Teulé. «Le magasin des suicides» raconte l'histoire d'une ville dont les habitants n'ont plus goût à rien. Même que la boutique la plus florissante est celle qui vend des cordes pour se pendre. Mais voici que naît un bébé. L'incarnation même de la joie de vivre...

Ton opinion