Actualisé 11.07.2007 à 19:39

Les filous font preuve d'imagination

SECURITE – «Le coup le plus classique, c'est celui du bracelet scotché ou agrafé», confie une surveillante à l'entrée du Stravinski.

A côté d'elle, son collègue tâte avec minutie une carte d'accréditation. «On a trouvé de fausses cartes scannées ou photocopiées. Dans la bousculade des files d'attente, on ne les détecte qu'au toucher. C'est vraiment du très bon travail», explique-t-elle. Du côté des fraudes recensées, elle énumère le passage en force, la présentation de vieux billets ou l'occupation d'une place assise avec un billet debout. «Nous restons vigilants, surtout les soirs où il y a beaucoup de monde», avertit-elle. Bien sûr, il y a d'autres astuces, mais elle refuse d'en parler pour ne pas donner de mauvaises idées.

(gam)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!