Actualisé 03.12.2014 à 22:46

Etats-Unis

Les fliquettes de la NYPD se lâchent sur Instagram

La police new-yorkaise n'a pas apprécié que certaines de ses employées postent sur le web des photos d'elles en uniforme, puis en tenue sexy. Elles risquent des sanctions.

de
joc

Plusieurs membres féminins de la police de New York (NYPD) se sont fait taper sur les doigts par leur hiérarchie pour avoir posté sur Instagram des photos d'elles en tenues sexy. Sur le compte, baptisé «Blueline Beauties», les policières jouaient du contraste entre la rigueur de leur uniforme de travail et la féminité de leurs vêtements civils.

Ces clichés, sexy mais plutôt sages, n'ont a priori rien de scandaleux en comparaison avec ceux que certaines stars postent régulièrement sur le web. Mais pour les dirigeants de la NYPD, le problème n'est pas là: ses membres n'ont en effet «pas le droit de poster sur les réseaux sociaux des photos d'eux en uniforme, sauf quand il s'agit de cérémonies officielles», a expliqué un porte-parole au «New York Daily News». Le compte a donc été fermé et les policières concernées risquent des mesures disciplinaires.

Outré, le syndicat des policiers a volé au secours des fliquettes, estimant que ces clichés n'avaient «rien d'inapproprié» et qu'il serait temps que la police de New York «entre dans le XXIe siècle». «Ces officiers sont fiers de faire partie de la NYPD et devraient pouvoir profiter de la même liberté d'expression que quiconque», a estimé Patrick Lynch, président de la Patrolmen's Benevolent Association.

La NYPD nie cependant avoir ordonné la fermeture de ces comptes. Instragram n'a, pour sa part, pas répondu aux sollicitations du «New York Daily News».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!