Suisse: Les fonderies souffrent toujours du franc fort

Actualisé

SuisseLes fonderies souffrent toujours du franc fort

Après un exercice 2015 difficile, de plus en plus de clients ont délocalisé des activités dans des pays à bas coûts, à la faveur de l'obtention de gros contrats.

Les fonderies suisses ont écoulé 51'625 tonnes de fonte en 2016.

Les fonderies suisses ont écoulé 51'625 tonnes de fonte en 2016.

Keystone/archive/photo d'illustration

La décision des Britanniques de quitter l'Union européenne (UE) a suscité une grande incertitude politique dans l'UE. Les dirigeants des fonderies suisses considèrent cette situation comme favorable aux fonderies helvétiques, un partenaire fiable disposant d'une monnaie forte et d'un cadre politique stable, écrit mardi l'Association suisse des fonderies (GVS).

Les mesures qui ont été prises en vue d'optimiser l'exploitation permettront d'améliorer la rentabilité, laquelle s'est érodée ces dernières années. Et 2016 s'est révélée une nouvelle année difficile pour les 47 entreprises membres de l'association qui ont vu leur chiffre d'affaires se contracter de 4,2% au regard de 2015 à 580 millions de francs.

Au total, les fonderies suisses ont écoulé 51'625 tonnes de fonte, soit un volume inférieur de 8,2% à celui livré en 2015. Le faible niveau d'utilisation des capacités de production en Europe, a encore accru la pression sur les marges.

Relocalisation en Europe de l'Est

L'essentiel des nouvelles commandes obtenues l'an passé ont émané des secteurs de l'industrie automobile ainsi que des producteurs de matériel ferroviaire et des véhicules utilitaires. En revanche, peu d'ordres sont parvenus des fabricants de machines, d'appareils électroniques, d'outils ainsi que d'installations et appareils divers.

Pour maintenir leur compétitivité, de nombreuses fonderies relocalisent les activités de production en grandes séries en Europe de l'Est, selon les résultats d'une enquête de l'association. En Suisse, elles veulent se focaliser sur les finitions spécialisées, la production de prototypes avec l'impression en trois dimensions, des domaines qui affichent une demande accrue. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion