Actualisé 09.02.2017 à 12:38

Tribunal pénal fédéralLes fonds d'un employé de Gazprom restent bloqués

Le collaborateur du géant gazier, accusé de corruption mais acquitté en 2016 par le TPF, ne peut pas encore récupérer son argent.

Keystone/Archives/photo d'illustration

Le collaborateur était accusé de corruption de fonctionnaires étrangers.

La cour pénale a aussi décidé en été de suspendre la procédure pour blanchiment d'argent contre ce collaborateur de Gazprom. Le jugement n'est pas définitif.

Pour cette raison, la cour des plaintes estime qu'il n'y a pas lieu de libérer les fonds. Les juges ont également conclu que le déblocage partiel de 170'000 francs demandé par l'homme n'est pas nécessaire.

Cet argent doit servir à payer les acomptes pour sa défense, justifie le collaborateur, acquitté en première instance. Sa défense est assurée estime la cour des plaintes: un avocat lui a été commis d'office.

Trois Russes et un Français ont été jugés dans le cadre du procès Gazprom. Ils étaient accusés de corruption et de blanchiment d'argent dans la vente de turbines entre ABB, Alstom, Siemens et Gazprom dans plusieurs pays. Aucune condamnation n'a eu lieu jusqu'à présent. (arrêt BB.2016.342 du 14.09.2016) (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!