Les footballeurs suisses déjà sur le pied de guerre
Actualisé

Les footballeurs suisses déjà sur le pied de guerre

FOOTBALL – La Super League reprend demain avec GC - Saint-Gall. Dirigé par Bernard Challandes, Zurich tentera, lui, de conserver son bien.

A bientôt 56 ans, Challandes a quitté l'ASF pour succéder à Lucien Favre à la tête du FCZ, au moment même où le champion en titre perd ses trois internationaux, Margairaz, Dzemaili et Inler. Challandes devra reconstruire une équipe qui entend conserver ce titre qu'elle a conquis lors des deux dernières saisons et se qualifier pour la Ligue des Champions. Mais, comme l'an dernier avec Keita, Zurich pourrait perdre son meilleur joueur, Raffael, juste avant la clôture des transferts, le 31 août. Lucien Favre conserve l'espoir d'attirer le Brésilien à Berlin. L'issue du 3e tour qualificatif de la Ligue des Champions scellera probablement le destin de Raffael.

Après avoir manqué le titre d'un rien, Bâle veut sa revanche. Les Rhénans ont rappelé deux internationaux, Huggel et Streller, pour compenser les départs de Smiljanic, Petric et Rakitic, et comptent sur les perles Caicedo et Derdiyok. GC, YB et Saint-Gall nourrissent également des ambitions. Au Hardturm, on rêve de renouer avec un passé glorieux. Depuis le titre de 2003, GC n'a cessé de décevoir. A Berne, on espère que Yakin, Varela et Regazzoni sauront cohabiter. Quant aux Saint-Gallois, ils miseront sur leurs attaquants Aguirre et Alex. Mais le couac en Intertoto pourrait hypothéquer leur début du championnat.

(si)

Ton opinion