Actualisé 06.07.2014 à 14:50

UkraineLes forces ukrainiennes reprennent deux villes

Les troupes ukrainiennes continuaient leur avance dimanche vers le bastion séparatiste de Donetsk, a annoncé la présidence dans un communiqué.

Les troupes ukrainiennes ont capturé deux villes situées au sud de Slaviansk, place forte des insurgés elle-même tombée la veille. Le drapeau national ukrainien a été hissé au-dessus des villes d'Artemivsk (77'000 habitants) et Droujkivka (60'000 habitants), situées sur la route qui relie Slaviansk à Donetsk, ont rapporté au président Petro Porochenko le ministre de la Défense Valeriï Geleteï et le chef d'état-major Viktor Moujenko, cités par un communiqué.

Les forces ukrainiennes ont déjà repris samedi les places fortes rebelles de Slaviansk et de Kramatorsk, qui étaient encerclées par l'armée depuis plusieurs semaines, premier succès important de Kiev sur le terrain depuis la reprise de l'offensive militaire.

Le Conseil de sécurité nationale et de défense a plus tard annoncé que les combattants rebelles avaient quitté les villes de Droujkivka et Kostyantynivka.

Tournant en vue

Les villes reprises par les troupes ukrainiennes l'ont toutefois été jusque-là sans véritable combat contre les insurgés puisque ceux-ci battent en retraite vers leurs places fortes de Donetsk et de Gorlivka.

«Donetsk prépare sa défense. Toutes nos forces sont concentrées précisément ici», a indiqué dimanche sur Twitter l'un des principaux leaders rebelles, Denis Pouchiline. «La défense de Donetsk sera un tournant. Nous l'emporterons», a-t-il ajouté.

Deux mille partisans

Plus de deux mille partisans de la «République populaire de Donetsk», proclamée par les séparatistes dans l'Est de l'Ukraine, se sont rassemblés dimanche dans le centre de Donetsk proclamant leur intention de défendre la ville contre l'armée ukrainienne qui marche dans sa direction.

«Nous lancerons la guérilla sur tout le territoire de Donetsk», a déclaré l'ex-«gouverneur populaire» autoproclamé Pavlo Goubarev, monté sur scène en compagnie de dix hommes armés de kalachnikovs.

«Nous libérerons Kiev, mais pour le moment on ne sait pas combien il faudra de sang et quand on le fera», a-t-il affirmé.

Les manifestants réunis sur la place Lénine tenaient des banderoles et des pancartes appelant à «sauver Donetsk de l'armée ukrainienne», à «rejoindre les strelkovtsy» (partisans du leader séparatiste Igor Strelkov, qui selon Kiev serait officier du renseignement militaire russe), ou encore à «arrêter le génocide dans le Donbass».

Ils portaient aussi les drapeaux de la «République populaire de Donetsk», de la «Nouvelle Russie» et du Parti communiste, et scandaient «Russie» et «le fascisme ne passera pas». M. Goubarev a déclaré que la décision de Strelkov et de ses hommes de quitter Slaviansk était «correcte et même géniale».

«Maintenant ils (l'armée ukrainienne) vont encercler et attaquer notre Donetsk et son million d'habitants», a-t-il dit. (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!