Les Français champions du monde des râleurs au bureau
Actualisé

Les Français champions du monde des râleurs au bureau

LONDRES – Une étude a ausculté près de 14 000 employés à travers le monde. Les Tricolores râlent et les Japonais dépriment.

Les employés de l'Hexagone précèdent les Britanniques et les Suédois, ex aequo, tandis que les Irlandais sont ceux qui se plaignent le moins, selon une étude publiée hier.

«Il est intéressant de noter qu'après le trio de tête ceux qui se plaignent le plus de leur travail sont les Américains. Car ce sont eux qui ont, et de loin, les plus hauts niveaux de revenus par rapport au coût de la vie», a souligné Charlotte Cornish, directrice du groupe de recherche britannique FDS, qui a réalisé cette étude. A l'opposé, c'est en Irlande que les employés sont les moins râleurs, derrière la Thaïlande et les Pays-Bas. Plusieurs facteurs ont été pris en compte pour cette étude: l'opinion sur le niveau des salaires, le rapport entre revenu et coût de la vie, la durée hebdomadaire du travail et l'empiéètement du travail sur la vie personnelle. Les Japonais affichent le moral le plus bas de l'échantillon international interrogé mais ils ne se plaignent pas outre mesure puisqu'ils n'apparaissent qu'au 12e rang en termes de récriminations.

En matière de moral face au travail, ce sont les Néerlandais qui arrivent en tête, suivis par les Thaïlandais et les Irlandais. L'Allemagne est avant-dernière, juste devant le Japon. L'étude, intitulée «Ce que veulent les travailleurs – une étude mondiale des attitudes face au travail et à l'équilibre entre travail et vie», a été réalisée au second semestre 2006 dans 23 pays auprès de près de 14 000 employés âgés de plus de 18 ans.

(ats)

Ton opinion