Politique libyenne: Les Frères musulmans fondent un parti
Actualisé

Politique libyenneLes Frères musulmans fondent un parti

Les Frères musulmans libyens se sont associés vendredi à d'autres mouvements islamistes pour former un parti politique, qui devrait, selon eux, être appelé à jouer les premiers rôles lors du premier scrutin post-révolutionnaire.

L'Assemblée qui sera élue en juin sera chargée de rédiger une nouvelle Constitution. La confrérie, victime d'une sévère répression sous le règne de Mouammar Kadhafi, fait toutefois figure de mouvement le mieux structuré du paysage politique, ce qui devrait lui permettre de tirer son épingle de ces élections, tout comme les mouvements islamistes qui l'ont emporté en récemment en Tunisie, en Egypte et au Maroc.

«Il s'agit de la conférence fondatrice d'un parti national civil avec un cadre de référence islamiste», a déclaré Lamine Belhadj, président du comité chargé de la création de ce mouvement qui réunit différents courants. Son nom reste à définir et les consultations se poursuivent en vue de la désignation de ses dirigeants.

Lamine Belhadj appartient également au Conseil national de transition (CNT) au pouvoir et à la commission chargée de l'organisation des élections.

Selon Abdoullah Chamia, professeur d'économie et membre historique de la confrérie, le parti sera indépendant de l'organisation, qui continuera à exercer dans les sphères religieuse, caritative et sociale.

Dès son arrivée au pouvoir le CNT a fait savoir qu'il entendait gouverner en accord avec la loi islamique, mais c'est la nouvelle Constitution qui définira le cadre légal de sa mise en pratique.

(ats)

Ton opinion