Egypte: Les Frères musulmans ne sont plus une ONG
Actualisé

EgypteLes Frères musulmans ne sont plus une ONG

Le gouvernement égyptien a retiré mardi la confrérie des Frères musulmans de la liste des organisations non gouvernementales autorisées.

La justice égyptienne avait interdit les «activités» des Frères musulmans le 23 septembre 2013.

La justice égyptienne avait interdit les «activités» des Frères musulmans le 23 septembre 2013.

L'organisation est dans le collimateur du pouvoir égyptien depuis plusieurs mois.

La justice égyptienne avait interdit le 23 septembre les «activités» des Frères musulmans et ordonné la confiscation des biens de l'influente confrérie, dont est issu Mohamed Morsi, le président islamiste destitué par l'armée.

Cette interdiction s'applique à la confrérie, à l'Association des Frères musulmans, une ONG créée sous la présidence Morsi, ainsi qu'à «toute organisation qui en émane ou est financée par eux».

Premier président élu démocratiquement en Egypte, M. Morsi a été destitué le 3 juillet, après que des millions de personnes ont réclamé son départ. Depuis, l'ex-président est détenu et maintenu au secret. Ses partisans manifestent régulièrement pour protester contre ce qu'ils considèrent comme un coup d'Etat.

Leaders arrêtés

Les autorités installées par l'armée répriment sévèrement les partisans de M. Morsi. Depuis la mi-août, plus d'un millier de personnes ont été tuées et plus de 2000 Frères musulmans arrêtés, dont la quasi-totalité de leurs leaders.

L'Egypte est en proie à des troubles depuis la révolution de 2011 qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir, mais les violences se sont significativement accrues depuis début juillet. Dimanche, 57 personnes sont mortes dans des heurts entre islamistes et forces de l'ordre. Près de 400 ont été blessées. (ats)

Ton opinion