#Balancetonprof: Des Fribourgeoises dénoncent le sexisme dans les écoles
Publié

#BalancetonprofDes Fribourgeoises dénoncent le sexisme dans les écoles

À la suite du témoignage d’une collégienne dans le quotidien «La Liberté», les accusations de comportements sexistes dans les écoles se multiplient. Le Collectif de la grève féministe et des femmes de Fribourg a décidé de s’en mêler.

par
vsm
Mercredi matin, des soutiens-gorges ornaient la barrière de l’école, en guise de protestation.

Mercredi matin, des soutiens-gorges ornaient la barrière de l’école, en guise de protestation.

© La Liberté

En début de semaine, le journal «La Liberté» avait donné la parole à une jeune femme du Collège de Gambach qui avait été convoquée parce qu’elle ne portait pas de soutien-gorge en classe. L’affaire avait fait réagir ses camarades, qui avaient décidé d’accrocher des soutiens-gorge accompagnés de slogans sur le grillage de leur école.

La polémique a déclenché un véritable buzz avec pour cris de ralliement «balance ton prof» ou «balance ton école», précise le quotidien fribourgeois. En effet, le Collectif de la grève féministe et des femmes de Fribourg a invité les gens à dénoncer leurs enseignants et à leur envoyer leurs témoignages pour ensuite les publier en story Instagram. De l’école primaire au cycle d’orientation, en passant par les hautes écoles et les universités, plusieurs niveaux d’études et établissements de la région ont été pointés du doigt.

Dès lors, les membres de la Grève féministe et des femmes de Fribourg exigent une «prise de position claire» et la mise en place de mesures «pour que toutes les personnes cibles de discriminations, de harcèlement ou d’agression puissent être entendues et protégées».

Ton opinion