Statistique: Les frontaliers continuent d’affluer au 2e trimestre

Publié

StatistiqueLes frontaliers continuent d’affluer au 2e trimestre

Fin juin, on dénombrait environ 370’000 frontaliers travaillant en Suisse, soit une hausse de 6% par rapport à 2021 et 16% par rapport à il y a 5 ans. La majorité sont des Français.

C’est aux douanes genevoises que les frontaliers sont les plus nombreux.

C’est aux douanes genevoises que les frontaliers sont les plus nombreux.

Lucien Fortunati

La Suisse compte toujours plus de frontaliers. Fin juin, on dénombrait environ 370’000 étrangers ayant une autorisation frontalière (livret G) et qui travaillaient dans notre pays. Leur nombre total s’est accru de 6% par rapport au 2e trimestre 2021, et même de 16,1% par rapport à 2017 (318’000 personnes).

C’est ce qui ressort des données du 2e trimestre 2022 de la statistique des frontaliers (STAF) parues jeudi. Des statistiques qui montrent également qu’un peu plus de la moitié de la main-d’œuvre frontalière était domiciliée en France (55,9%). Les frontaliers étaient aussi relativement nombreux à résider en Italie (23,6%) et en Allemagne (17,3%).

Genève passe la barre des 100’000

Le nombre de frontaliers étrangers actifs dans le canton a atteint 100’445 personnes, fin juin. L’effectif a doublé en quinze ans – 50’300 personnes fin 2006 – et a presque été multiplié par quatre en 26 ans – 26’700 travailleurs, fin 1996. Cette progression de 0,6 par rapport au trimestre précédent est nettement moins élevée que celles observées en début d’année. En mai dernier, l’Office genevois de la statistique annonçait que le nombre de frontaliers au bout du lac avait grimpé de 3,7% au premier trimestre. Du jamais- vu depuis 2011.

(cht)

Ton opinion

198 commentaires