Actualisé 31.10.2013 à 13:38

VaudLes frontaliers français restent imposés chez eux

Le gouvernement vaudois refuse toujours d'imposer à la source les travailleurs de l'Hexagone. Il préfère conserver le système actuel.

Les frontaliers français travaillant dans le canton de Vaud sont imposés en France. Celle-ci reverse au canton une compensation financière de 4,5% des salaires bruts de ces employés. Le Conseil d'Etat a fait savoir jeudi qu'il ne comptait pas abandonner ce système au profit de l'impôt à la source.

Le gouvernement vaudois répondait à une interpellation du député Michel Miéville. Il rappelle qu'il avait déjà répondu négativement en 2009 à une interpellation demandant d'imposer ces frontaliers à la source et verser une indemnité à la France.

Depuis lors, le nombre de frontaliers a augmenté, ainsi que leur salaire moyen, concède le Conseil d'Etat. Mais la situation ne s'est pas modifiée au point qu'il faille revenir sur cette décision, conclut-il. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!