Les frustrés de la drague ont leurs gourous
Actualisé

Les frustrés de la drague ont leurs gourous

Pour 120 francs de l'heure, ils ont le pouvoir de transformer un frustré de la drague en un séducteur...

Aux Etats-Unis, ce sont les pick-up artists (PUA). Des artistes de la drague. Des séducteurs invétérés qui ont des méthodes quasi scientifiques pour attirer et séduire les plus belles femmes. Dans le film «Hitch», Will Smith était l'un de ces coaches qui réussissent à unir des hommes ordinaires à des femmes extraordinaires.

Dans les grandes villes, les PUA sont devenus des stars, notamment grâce à «The Game», un livre écrit par Neil Strauss, ancien journaliste devenu gourou de la drague. Livres, DVD et ateliers de coaching, rien n'est de trop pour tout apprendre à ceux qui se prennent des râteaux. C'est parce qu'ils ne connaissent rien à l'émotion des femmes, qu'ils n'ont aucune réflexion sur les IOI (indicateurs d'intérêts) et qu'ils ne savent pas user des neg hits, ces piques qui déstabilisent toute fille a priori inaccessible.

Les coaches en drague insistent sur la nécessité de feindre l'indifférence, tout en ayant un look soigné, confiance en soi, la maîtrise du langage corporel et surtout l'art du toucher.

Tout un programme à ingurgiter qui commence par «Toi et moi, ça ne va pas être possible»...

Denis Berche, «L'essentiel»

Ton opinion