Actualisé 29.08.2011 à 15:55

Interdiction de fumerLes fumeurs passifs sont moins nombreux

Le nombre de fumeurs passifs a fortement baissé depuis l'entrée en vigueur de la loi fédérale sur la fumée passive en mai 2010.

L'an passé, 10% de la population a respiré de la fumée de cigarettes plus de sept heures par jour, contre 15% en 2009 et 35% en 2002, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Une enquête conduite en Suisse entre octobre 2010 et janvier 2011 démontre que le nombre de personne exposées moins d'une heure par jour est passée de 25% en 2009 à 42% en 2010. Et pour la première fois, les lieux d'exposition à la fumée passive ne sont plus les restaurants, bars et cafés mais les discothèques et chez les amis, remarque lundi l'OFSP dans son bulletin hebdomadaire.

L'enquête a été menée sur un échantillon représentatif de 2500 personnes âgée de 14 à 65 ans domiciliées en Suisse. Elle s'est intéressée à l'interdiction de fumer plus d'un an après l'entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Il en ressort que 79% des personnes interrogées, dont 61% de fumeurs, sont favorables à sa prohibition dans les restaurants, bars et cafés. L'OFSP note également que «le soutien de la population à des restrictions de fumer augmente systématiquement une fois qu'elles sont entrées en vigueur».

De plus, 23% des fumeurs questionnés indiquent avoir baissé leur consommation de tabac suite aux interdictions. En outre, 48% se rendent à l'extérieur pour griller leur cigarette.

Moins de fumée au travail

Alors qu'en 2009, 60% des personnes interrogées respiraient la fumée passive dans les bars, cafés et restaurants, elles ne sont plus que 36% en 2010. Pour rappel, ce nombre s'élevait à 87% en 2001.

Le tabagisme passif sur le lieu de travail a également chuté: 28% des personnes y sont faiblement exposées, contre 32% en 2009 et 54% en 2001. Le même constat peut être fait pour la sphère privée où l'exposition diminue également. A la maison, le taux passe de 21% en 2001 à 11% en 2010 et chez les amis, de 57% en 2002 à 41% en 2010.

Les jeunes exposés

La seule constance parmi tous ces résultats reste le tabagisme passif chez les jeunes, toujours les plus exposés. Ils sont 20% chez les 14-19 ans à fumer passivement. Le taux monte à 29% chez les 20-24 ans. A noter également que c'est dans cette catégorie qu'on trouve le plus grand nombre de fumeurs (39% en 2010).

L'enquête suisse sur le tabagisme est réalisée chaque trimestre depuis 2001. Elle est financée par le Fond de prévention du tabagisme. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!