Genève: Les futurs «Zep» pourront se former au bout du lac

Actualisé

GenèveLes futurs «Zep» pourront se former au bout du lac

Un cursus professionnel dédié à l'illustration s'ouvrira à Genève à la prochaine rentrée. Une première en Suisse.

par
Marine Guillain

Il y avait un manque dans le domaine de la bande dessinée. Les professionnels de la branche le regrettait. «J'aurais adoré avoir ce genre d'école pour me former!» assure Tom Tirabosco. Son association SCAA, qui regroupe les auteurs suisses de bande dessinée, a lancé l'école supérieure de bande dessinée (ESBD), qui naîtra à la rentrée prochaine. Le dessinateur genevois y enseignera entre 4 et 8 heures par semaine. «Il y a une réelle demande de la part des jeunes», note-il.

«On attend beaucoup de dossiers», relève Frédéric Ottesen, directeur du Centre de formation professionnelle arts (CFP Arts) qui propose la filière. Le cursus se composera de cours pratiques et théoriques. «Les élèves devront exécuter des mandats réels pour des clients. Le but est qu'ils puissent s'insérer dans le monde professionnel une fois leur diplôme en poche.»

Cette formation était même «nécessaire», selon Philippe Chappuis, alias Zep: «On croit que la BD est un métier abstrait, mais c'est très technique, c'est beaucoup de petits métiers dans un seul». Même si lui «s'en est sorti» en se débrouillant, le papa de Titeuf est sûr que l'encadrement professionnel sera bénéfique aux jeunes et permettra un gain de temps énorme: «Avant, le métier s'apprenait de manière empirique, c'était long et pénible». Il est prévu que Zep anime des ateliers au sein de l'ESBD. L'ouverture de cette filière vise aussi à rappeler que Genève est la patrie de Rodolphe Töpffer, considéré comme le papa de la Bande dessinée...

Dans le reportage vidéo (ordre d'apparition):

- Zep, auteur de bandes-dessinées genevois

- Tom Tirabosco, dessinateur genevois

- Frédéric Ottesen, directeur du Centre de formation professionnelle arts (CFP Arts)

École ouverte à tous les cantons

École ouverte à tous les cantons

L'ESBD durera deux ans et délivrera un titre de «designer diplômé ES en communication visuelle». Elle proposera des cours de dessin de presse, reportage dessiné, narration, croquis, scénario et animation. Il y aura entre 15 et 18 places, sur concours. Les futurs candidats devront détenir un CFC de graphisme ou se démarquer avec d'excellentes qualités artistiques. Les Genevois auront la priorité mais les dossiers des autres cantons seront aussi acceptés. Les pré-inscriptions débuteront le 30 janvier.

Ton opinion