Actualisé 22.10.2010 à 13:59

LoisirsLes garçons paient pour leur partenaire de jeu

Sur la plateforme GameCrush, les garçons n'offrent pas des verres, mais des parties aux filles qui leur plaisent. Les joueuses en tirent un revenu.

von
laf

«Vous payer volontiers un verre à une fille dans un bar, alors pourquoi ne pas lui offrir une partie de jeu en ligne». C'est le leitmotiv d'Eric Strasser, concepteur de GameCrush, un monde réservé aux plus de 18 ans mélangeant jeux vidéo, site de rencontres, réseau social, et visiophonie.

Les garçons choisissent sur cette plateforme leurs camarades de jeu féminines, appelées des «playdate», prêtes à faire une partie en ligne sur des classiques comme «Grand Theft Auto IV» ou «Halo 3».

«On se voit les deux à l'écran», témoigne sur lci.fr Gina alias «SuperVillain». «On se raconte ce qu'on a fait durant la journée comme on le ferait dans un bar. C'est plutôt respectueux. Cela n'a par exemple rien à voir avec les discussions qui dégénèrent sur XBox Live dès que les joueurs s'aperçoivent qu'il y a une fille».

Les jeunes mâles déboursent quelque 60 centimes la minute pour rester en contact avec leurs compagnes de jeu. Ces dernières ne perdent par leur temps. Elles touchent en effet une commission, le 60% de la somme. Rien ne les empêche non plus d'aller encore plus loin, en faisant valoir leur charme via une session ultérieure de cybersexe.

«La vocation de notre site n'est pas de devenir un site pour adultes, ni porno», se défend Eric Strasser. «On y vient simplement rencontrer des gameuses qui gardent en permanence tout contrôle, en pouvant bloquer, voire expulser tout joueur indélicat».

Retrouvez le site officiel

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!