Actualisé 15.05.2011 à 14:48

Votations

Les Genevois disent «oui» aux logements

Les Genevois ont accepté dimanche à une majorité de 56,6% de déclasser la zone agricole des Cherpines-Charrotons pour y construire environ 3000 logements.

Le manque cruel de logements dont souffre Genève aura finalement eu raison des arguments des opposants au déclassement de ces terrains situés entre Plan-les-Ouates et Confignon. Les électeurs ont estimé acceptable le sacrifice de bonnes terres arables au profit d'un quartier d'habitation idéalement situé aux portes de la ville.

Outre des logements, la zone de 58 hectares doit aussi accueillir des surfaces commerciales, des infrastructures sportives et une école. Le projet de déclassement était appuyé par le gouvernement genevois et l'ensemble de la classe politique à l'exception des Verts, de l'UDC et de l'extrême gauche.

Le WWF, Greenpeace et une coopérative maraîchère ont aussi mis la main à la pâte pour récolter des signatures en faveur du référendum. Certains adversaires critiquaient la faible densité de logements prévue sur la parcelle. D'autres insistaient sur la nécessité de préserver une agriculture de proximité.

21'141 votants par internet

Pour la première fois depuis le lancement du vote par internet, l'ensemble des électeurs du canton de Genève a pu voter électroniquement. Plus de 21'000 personnes ont utilisé ce moyen pour donner leur avis, a indiqué le responsable du projet Michel Warynski. En tout, près d'un vote sur quatre a été émis en ligne.

Aucun problème n'a été enregistré. Le ratio entre votes en ligne et appels au helpdesk n'a par ailleurs jamais été aussi bas que pour ce scrutin de dimanche, s'est réjoui la chancellerie d'Etat dans un communiqué. Selon elle, il s'agit d'une preuve de la simplicité d'utilisation du système.

Les opinions des utilisateurs du vote électronique ne diffère pas du reste de l'électorat. Leurs choix «sont alignés sur les résultats finaux consolidés», a relevé la chancellerie d'Etat. Les votes électroniques se sont concentrés sur les derniers jours du scrutins et notamment sur la demi-journée de samedi.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!