Actualisé 04.03.2013 à 09:00

Votations cantonalesLes Genevois disent stop à la hausse de prix TPG

Les votants ont pris le contre-pied des partis au pouvoir en disant «oui» à 55,9% à l'initiative mettant un frein aux hausses des tarifs des TPG.

Surprise au bout du lac! Les Genevois n'ont pas suivi la plupart des partis, approuvant l'initiative «Stop aux hausses des tarifs des Transports publics genevois (TPG)» lancée par l'association de défense des retraités AVIVO. Le texte impose une modification des tarifs en vigueur et fixe le prix du billet d'une heure à 3 francs, au lieu de 3,50 francs. Il réduit aussi le prix des abonnements.

Les autorités ont annoncé que cette initiative allait faire perdre 24 millions de francs par an aux TPG. Pour éviter la suppression de lignes, l'Etat devra augmenter sa subvention versée à la régie autonome. La compétence pour approuver les tarifs des TPG passe, pour sa part, du Conseil d'Etat au Grand Conseil, ouvrant ainsi la voie au référendum.

L'acceptation de cette initiative constitue une petite surprise, car aucun des partis représentés au Grand Conseil, à l'exception du Mouvement citoyens genevois (MCG), ne la soutenait. L'AVIVO avait en revanche à ses côtés les milieux syndicaux et l'extrême gauche. En décembre 2011, lors de la mise en place de leur nouveau réseau, les TPG ont dû faire face au mécontentement de nombreux usagers.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!