Naufrage en Méditerranée: «Les gens se tiraient hors des canots»

Actualisé

Naufrage en Méditerranée«Les gens se tiraient hors des canots»

Les touristes suisses qui se trouvaient à bord du «Costa Concordia» ont vécu des moments traumatisants. Témoignages.

par
Deborah Sutter/aia

Scènes de panique à bord du paquebot. (Source: YouTube)

«Les gens se battaient et se tiraient hors des embarcations de sauvetage», raconte Yannick Sgaga, 19 ans, de Bäretswil (ZH). Le jeune homme passait des vacances à bord du navire «Costa Concordia» avec son frère Kevin, âgé de 24 ans, selon Radio Zürisee. D'après lui, des bagarres ont été provoquées par le nombre insuffisant de places sur les chaloupes. «Quand tout le monde a compris que le bateau coulait, certains passagers ont même sauté par-dessus la rambarde pour atteindre les canots de sauvetage qui se trouvaient en contrebas.»

«Le chaos et la panique étaient inimaginable», relate également Heinrich Werthmüller, de Meilen (ZH). Sa femme Natascha, 49 ans, et sa belle-mère Nevanka Sibenik se trouvaient elles aussi à bord du bateau de croisière qui a heurté un rocher au large de la Toscane, vendredi soir. «Ma belle-mère s'est même fait mordre à l'épaule par une autre femme parce qu'elle se trouvait sur son chemin.»

Les scènes de ce drame ne sont pas près de s'effacer de la mémoire de Kevin Sgaga. Depuis, il n'a pu trouver le sommeil que grâce aux somnifères. «Lorsque nous sommes enfin arrivés à terre, nous avons vu des enfants qui pleuraient et qui cherchaient leurs parents, ainsi que de nombreux blessés. Je ne parviens pas à l'oublier.»

Quant à la Bâloise Maya Zurfluh et à son mari, ils n'ont réalisé ce qui s'était passé qu'une fois rentrés. «Depuis que j'ai vu les images à la télévision, le choc arrive lentement. Nous sommes heureux d'être à la maison et d'être encore en vie», témoignent-ils.

L'eau s'infiltre dans le bateau

Ton opinion