Surpopulation carcérale genevoise: Les geôliers tirent la sonnette d'alarme
Actualisé

Surpopulation carcérale genevoiseLes geôliers tirent la sonnette d'alarme

Avec 547 personnes incarcérées dans la prison genevoise, le record du nombre de détenus à Champ-Dollon a été battu. Les altercations entre prisonniers seraient également en augmentation.

par
Didier Tischler

Lundi midi, 547 personnes étaient détenues dans la prison préventive genevoise. C'est un record pour cet établissement qui, théoriquement, est prévu pour accueillir 270 personnes. De fait, les tensions entre les internés sont plus que palpables. Dimanche, deux altercations entre détenus ont envoyé un gardien à l'infirmerie, qui a été légèrement blessé lors de l'incident.

«C'est hyper tendu, s'inquiète Philippe Veronese, gardien et président de l'Union du personnel du corps de police, section prison. Le personnel fait comme il peut pour gérer la surpopulation». Concrètement, certaines prestations, comme la douche quotidienne, sont supprimées. Les détenus ne se lavent que tous les deux jours.

Outre la surpopulation carcérale, les 250 gardiens seraient en nombre insuffisant. «Mais ils font un travail remarquable», souligne Constantin Franziskakis. Pour le directeur de la prison, le regrettable incident de dimanche n'est pas lié directement au record de fréquentation de Champ-Dollon. «Mais il est vrai que plus le nombre de détenus est élevé, plus le risque de bagarres s'accroit», concède-t-il.

Pour régler le problème, Eric Stauffer, président du MCG, député et vice-président de la commission des visiteurs propose de réquisitionner une partie de Palexpo et d'y construire des cellules. «Cela a été fait pendant l'Euro 2008, explique-t-il. Et cela n'a pas posé de problèmes. C'est une question de volonté politique». Le député imagine même réquisitionner, au besoin, des abris de la PC. Urgence il y a. L'inauguration de Champ-Dollon agrandie est prévue pour fin 2014.

Ton opinion