Actualisé 21.12.2018 à 09:38

France

Les «gilets jaunes» plombent les affaires

Le climat des affaires a «nettement fléchi» en décembre, tombant à son plus bas niveau en deux ans, tiré à la baisse par le commerce de détail qui a souffert du mouvement des «gilets jaunes».

1 / 150
Le premier anniversaire des «gilets jaunes» était marqué samedi par le retour du chaos dans certains quartiers de Paris. Un manifestant touché par un projectile a perdu l'usage d'un oeil. (Samedi 16 novembre 2019)

Le premier anniversaire des «gilets jaunes» était marqué samedi par le retour du chaos dans certains quartiers de Paris. Un manifestant touché par un projectile a perdu l'usage d'un oeil. (Samedi 16 novembre 2019)

AFP
Les «gilets jaunes» poursuivaient leur mouvement pour leur premier anniversaire d'existence. (Samedi 16 novembre 2019)

Les «gilets jaunes» poursuivaient leur mouvement pour leur premier anniversaire d'existence. (Samedi 16 novembre 2019)

Keystone
Des grenades ont été lancées dans le cortège de la Marche pour le climat à Paris. (21 septembre 2019)

Des grenades ont été lancées dans le cortège de la Marche pour le climat à Paris. (21 septembre 2019)

AFP

Par rapport à novembre, l'indicateur, qui perd trois points à 102 points, décroche de sept points dans le commerce de détail et d'un point dans l'industrie, précise l'Institut national des statistiques (Insee). Il reste stable dans le bâtiment et les services. Dans l'ensemble, le climat des affaires, qui rend compte de réponses données par les chefs d'entreprise des principaux secteurs marchands, s'établit à 102 et «reste supérieur ou égal à sa moyenne de longue période dans chaque secteur», précise l'Insee.

L'emploi s'en sort mieux

Le climat de l'emploi reste «quasi stable» à 104, soit également au-dessus de sa moyenne de longue période mais à son plus bas niveau depuis mars 2017. Enfin, l'Insee signale «un climat conjoncturel favorable» avec un indicateur de retournement positif à 0,4, soit légèrement au-dessus de la marge d'incertitude qui se situe entre -0,3 et 0,3. Mardi, l'Institut national des statistiques avait abaissé sa prévision de croissance de l'économie française à 1,5% pour l'année 2018. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!