Actualisé 24.02.2009 à 18:46

Madrid

Les glaciers pyrénéens sur une pente savonneuse

Les glaciers pyrénéens ont perdu près de 90% de leur surface depuis un siècle et le réchauffement climatique pourrait provoquer leur disparition totale au cours des prochaines décennies, selon une étude du ministère espagnol de l'Environnement.

Le manteau de glace couvrant la chaîne montagneuse à la frontière franco-espagnole a vu sa superficie passer de 3300 hectares au début du 20e siècle à 390 hectares aujourd'hui, indique l'étude. Environ la moitié des glaces restantes se trouvent de part et d'autre de la frontière, a précisé mardi un responsable du ministère.

Selon l'étude, la fonte des glaciers les plus méridionaux d'Europe s'est accélérée ces dernières années. Entre 2002 et 2008, les glaciers dans les Pyrénées espagnoles ont ainsi perdu environ un quart de leur surface, précise le document.

Les scientifiques espagnols ont commencé à mesurer la gravité de la situation après le lancement d'un programme scientifique en 1978 visant à étudier l'enneigement et les dégels annuels dans les Pyrénées. Au fil des ans, ils ont commencé à voir les glaciers reculer à un rythme alarmant.

Miguel Frances, coordinateur de la nouvelle étude, publiée la semaine dernière, précise que même les hivers avec d'importantes chutes de neige ne semblent pas en mesure d'arrêter le processus. «L'an dernier, il y avait beaucoup de neige. Cela a stabilisé les glaciers, mais ils n'ont pas grossi», a-t-il expliqué, selon le quotidien «El Pais».

L'étude estime que la fonte des glaciers dans les Pyrénées et dans d'autres chaînes de montagne dans le monde sont une conséquence directe du réchauffement climatique et de changements dans les régimes de précipitations.

Selon le Programme des Nations unies sur l'environnement (PNUE), les glaciers sont menacés dans le monde entier, mettant en péril l'approvisionnement en eau de centaines de millions, voire de milliards de personnes.

Le PNUE estime que si les Etats ne parviennent pas à s'entendre en fin d'année à Copenhague sur un nouveau traité post-Kyoto pour réduire les émissions de dioxyde de carbone, «il est possible que les glaciers puissent complètement disparaître de nombreuses chaînes de montagne au 21e siècle». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!