Actualisé 14.12.2009 à 13:45

Recherche sur le climatLes glaciers suisses reculaient déjà en 1940

Les glaciers suisses ont davantage fondu dans les années 1940 qu'aujourd'hui, malgré des températures plus faibles qu'au cours des dix dernières années.

Ce phénomène de recul des glaciers s'explique par le rayonnement solaire, selon une étude de l'EPF Zurich.

Cela ne signifie pas que le réchauffement climatique actuel n'est pas problématique pour les glaciers, peut-on lire lundi dans «ETH Life», le journal online de l'EPF Zurich. Cela montre qu'ils réagissent aux températures, mais aussi au rayonnement solaire.

Trois glaciers étudiés

Les chercheurs de l'EPFZ ont étudié la fonte des glaces à des endroits déterminés de trois glaciers: Claridenfirn, Silvretta et Aletsch. Des mesures y sont réalisées depuis bientôt 100 ans.

Selon l'étude publiée dans «Geophysical Research Letters», le volume de glace fondu dans les années 1940 a été supérieur de 4% à celui des dix dernières années. Et pourtant, la température moyenne était alors inférieure à celle des 20 dernières années.

Le rayonnement solaire est la solution à cette énigme. Il a été particulièrement intense pendant les années 1940 (&8% par rapport à la moyenne) car l'air était moins pollué et qu'il y avait moins de nuages qu'aujourd'hui.

Suie et particules

La suie et d'autres particules (aérosols) empêchent les rayons solaires d'atteindre le sol, comme les nuages. Et la pollution atmosphérique a fortement augmenté entre 1950 et 1980. Durant cette période, la fonte des glaciers a été inférieure à la moyenne.

Ces résultats ne sont pas une raison pour lever l'alerte. Tous les signes montrent que dans un siècle les glaciers suisses auront presque totalement disparu. Il tombe aujourd'hui moins de neige qu'il y a 30 ans et la période de fonte des glaces s'est allongée d'un mois environ, souligne l'étude.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!