Les grandes banques suisses paient 20 milliards en bonus
Actualisé

Les grandes banques suisses paient 20 milliards en bonus

ZURICH – En 2006, UBS et le Credit Suisse ont versé 19,5 milliards de primes à leurs collaborateurs.

En Europe, 20% à 30% des bénéfices des banques reviennent aux collaborateurs du secteur private banking ou banque d'investissement. Aux Etats-Unis, ce montant peut atteindre 40% à 50% des bénéfices. Selon la NZZ am Sonntag, UBS et le Credit Suisse ont versé 39 milliards de francs de salaires en 2006. La moitié de ce montant, 19,5 milliards de francs, a été distribué sous forme de bonus, 18% de plus qu'en 2005. Pour certains employés, ces primes correspondront à quelques millions de francs. Comment expliquer des récompenses aussi élevées?

En fait, les banques doivent s'offrir des talents de haut vol pour dégager des bénéfices importants. Les collaborateurs bancaires deviennent ainsi des entrepreneurs au sein de la banque. Ils sont intéressés aux résultats. Leur bonus dépend des gains réalisés pendant l'année. Or, en 2006, les banques ont battu tous les records. En Suisse, les employés des grandes banques devraient donc profiter aussi de cette manne, même si l'essentiel des banquiers d'affaires travaillent à Londres ou à New York. Car la pluie de bonification reflète aussi le marché de l'emploi tendu où sévit de nouveau la guerre des talents. Dans les marchés en expansion, les banques doivent aujourd'hui garantir jusqu'à trois ans à des bonifications pour débaucher des collaborateurs.

(gim)

Ton opinion