Coronavirus - Les grands centres de vaccination vaudois vont fermer leurs portes
Publié

CoronavirusLes grands centres de vaccination vaudois vont fermer leurs portes

Avec bientôt 70% de vaccinés chez les plus de 16 ans, le dispositif vaccinal va bientôt réduire sa voilure.

Le dispositif exceptionnel mis en place pour la vaccination de masse n’a désormais plus lieu d’être.

Le dispositif exceptionnel mis en place pour la vaccination de masse n’a désormais plus lieu d’être.

Patrick Martin/VQH

Les «vaccinodromes» de Beaulieu et de Montreux ont fait leur temps. Après avoir bien rendu service au canton pour parvenir aux bientôt 800’000 doses de vaccin injectées depuis le début de la campagne, les deux grands centres vaudois vont fermer leurs portes, respectivement fin août et fin juillet. Ils continueront jusqu’à leur fermeture à honorer les rendez-vous mais aussi à recevoir à l’improviste ceux qui souhaitent recevoir leur première dose; la deuxième injection sera alors planifiée dans un autre centre.

«Aujourd'hui, notre dispositif a une capacité de 12'000 doses par jour, or il n'est plus utilisé à ce niveau-là, explique le responsable du Plan cantonal de vaccination, et directeur général adjoint du CHUV, Oliver Peters. Nous encourageons donc ceux qui veulent encore profiter de ces commodités, à savoir des délais très brefs et de centres proches de chez eux, à le faire rapidement.»

Des chiffres élevés mais pas suffisants

Le Canton précise que presque toutes les personnes souffrant d’une maladie chronique à haut risque sont vaccinées, et que les plus âgés le sont aussi largement. À ce jour, la campagne a atteint 86% des plus de 75 ans, 82% des 65-74 ans, 72% des 50-64 ans et 58% des 18-49 ans. «Ce dernier chiffre n'est ni suffisant ni satisfaisant, analyse Oliver Peters. Mais nous atteindrons fin août les 70% dans l'ensemble de la population éligible, ce qui est assez bon pour une campagne de vaccination. Il est cependant difficile de fixer un minimum clair pour observer une immunité collective. L'OFSP évoque plutôt 80%.»

Dès fin septembre, un dispositif de vaccination réduit restera en place. Il sera ainsi toujours possible d’aller se faire injecter chez les médecins installés, les pharmacies qui le proposent, les permanences médicales, les équipes mobiles de vaccination de proximité ainsi qu’au CHUV, à l’hôpital de la Broye (HIB), à l’Hôpital de Morges, à Yverdon-les-Bains (EHNV), à l’Hôpital Riviera Chablais, à Unisanté ainsi qu’à la clinique de La Lignière. Ce dispositif suffirait à proposer des rappels si cela devait s’avérer nécessaire, précise Oliver Peters.

Fin d’un dispositif

Des plus petites structures cesseront aussi leur activité vaccinale ces prochaines semaines :

  • le Réseau santé Balcon du Jura à Sainte-Croix (28 juillet)

  • la Clinique Bois-Cerf à Lausanne (31 juillet)

  • le Pôle santé Pays d’en-Haut à Château-d’Oex (12 août)

  • le Pôle santé Vallée de Joux au Sentier (25 août)

  • la Clinique de Genolier et l’Hôpital de Nyon (31 août)

(rmf)

Ton opinion

282 commentaires