Mondial 2010: Les grands classiques ne meurent jamais
Actualisé

Mondial 2010Les grands classiques ne meurent jamais

Un Allemagne - Angleterre dans la grande tradition, un Allemagne - Argentine programmé en quarts de finale, et le retour de la polémique sur l'arbitrage vidéo!

Le Mondial est revenu dimanche aux grands classiques du football. Allemagne - Argentine, ce sont deux finales de Coupe du monde en 1986 et 1990, gagnées respectivement par deux légendes: Maradona joueur puis Beckenbauer sélectionneur. Ce sera, comme en 2006, un quart de finale du Mondial en Afrique du Sud, samedi.

Pour en arriver là, l'Allemagne a terrassé l'Angleterre (4-1), infligeant aux Rooney, Gerrard et Lampard la plus lourde défaite de leur histoire en Coupe du monde. Là aussi, un parfum de finale historique a flotté: Lampard s'est vu refuser un but alors que la balle avait clairement rebondi derrière la ligne allemande. Réminiscence du célèbre but (accordé celui-là) de l'Anglais Geoff Hurst en finale de la Coupe du monde 1966, qui avait donné le titre à l'Angleterre contre... l'Allemagne.

Dès le premier ralenti, la planète entière a vu que le but était valable. Seuls les arbitres n'ont rien vu.

Même débat en soirée pour le premier but argentin contre le Mexique. Tevez est très largement hors-jeu, ce que le ralenti permet de voir sans ambiguïté. Et ce qu'ont vu les 84.000 spectateurs du stade de Soccer City en levant la tête vers les écrans géants. Les arbitres sont restés inflexibles. Le règlement leur interdit d'utiliser la vidéo pour modifier une décision.

Sans surprise, les coéquipiers de Messi se sont qualifiés en l'emportant (3-1). (afp)

Ton opinion