Chemin de fer: Les grands projets ferroviaires se poursuivent
Actualisé

Chemin de ferLes grands projets ferroviaires se poursuivent

Les grands projets ferroviaires suisses ont bien avancé en 2009 et se poursuivent, selon l'OFT.

Les coûts et les délais de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) et des raccordements aux lignes à grande vitesse sont restés constants.

L'office fédérale des transports (OFT) a affirmé mercredi que les coûts prévisionnels pour la NLFA étaient restés à 18,7 milliards de francs. Le pronostique de la date d'ouverture reste inchangé: décembre 2017 pour le tunnel de base du Saint-Gothard et décembre 2019 pour celui du Ceneri.

«Les progrès sont impressionnants», tout comme ceux du raccordement de la Suisse au réseau européen à grande vitesse, a indiqué l'OFT. Fin 2010, l'exploitation devrait commencer sur le tronçon accéléré Genève-Paris, pour un trajet raccourci d'un quart d'heure.

L'assainissement phonique du réseau ferroviaire, c'est-à-dire la mise en place de wagons silencieux et de parois antibruits notamment, a aussi progressé en 2009. Ces mesures coûteront 1,267 milliards de francs, soit 32% de moins que prévu par le crédit d'engagement.

Les travaux de finition de Rail 2000 avancent aussi selon le calendrier. Les coût s'élèveront à 5,9 milliards, à savoir 1,5 milliard de moins que prévu. L'installation de l'équipement ETCS (European Train Control System) se poursuit. Il permet entre autres d'augmenter les fréquences, la vitesse et le niveau de sécurité des trains.

(ats)

Ton opinion