Les Grottes à Genève: des bacs barrent la rue au trafic de transit
Actualisé

Les Grottes à Genève: des bacs barrent la rue au trafic de transit

Effective depuis mardi, cette fermeture provisoire ravit les habitants mais fâche commerçants et pendulaires.

«Qu'est-ce que c'est que ça?» grincent les nombreux pendulaires obligés de rebrousser chemin. Depuis mardi matin, en effet, le tronçon stratégique du bas de la rue des Grottes est barré à la circulation par huit bacs à plantes.

Cette mesure provisoire demandée par la Ville et validée par la Direction générale de la mobilité (DGM) vise à empêcher le trafic de passage derrière la gare Cornavin. «Malgré le sens interdit, les voitures s'engouffraient à toute vitesse pour éviter les bouchons des grands axes», dénonçaient les associations du quartier. «C'est chouette de ne plus entendre de bagnoles», confie à présent Charlotte.

Comme elle, la plupart des habitants sont ravis de se réapproprier l'espace autour de la place des Grottes. Tout autre son de cloche du côté de la quinzaine de commerçants. «Ils sont furieux, lance Marie. Ils voulaient un projet avec un accès sélectif», précise-t-elle. «On ne nous à pas consultés», s'emportent certains en colère. «Ils disposent de trente jours pour déposer un recours auprès de la Ville», souligne la DGM, qui avait prévu cette levée de boucliers.

Giancarlo Mariani

Ton opinion