Certificat Covid – Les guéris auront un pass valable un an, mais seulement en Suisse

Publié

Certificat CovidLes guéris auront un pass valable un an, mais seulement en Suisse

Les propositions sont validées: dès mi-novembre, le certificat Covid sera partiellement dissocié de la compatibilité avec l’Europe avec certaines règles uniques à la Suisse.

par
Yannick Weber
La question de la prolongation du certificat des personnes doublement vaccinées n’est pas abordée dans le communiqué du gouvernement.

La question de la prolongation du certificat des personnes doublement vaccinées n’est pas abordée dans le communiqué du gouvernement.

20min/Simon Glauser

Tous les cantons étaient d’accord, le Conseil fédéral vient de le valider. Dès le 16 novembre, le certificat Covid des personnes qui ont guéri d’une infection aura une durée de validité qui sera prolongée de 6 à 12 mois, après le test positif. Pour ces personnes, au delà des six mois, leur certificat ne sera plus valable qu’en Suisse, car l’Union européenne n’a pas introduit cette règle et ne reconnaîtra plus ces certificats précis.

De plus, les personnes qui paieront elles-mêmes un test sérologique pour prouver qu’elles ont des anticorps contre la maladie recevront aussi un certificat, mais qui ne sera valable que 90 jours. Là aussi, ils ne seront utilisables qu’en Suisse. La délivrance de certificats Covid aux touristes chinois sera elle aussi possible, dès la fin du mois de novembre. À noter les touristes du monde entier peuvent entrer en Suisse s’ils sont vaccinés, sauf ceux qui ont reçu le vaccin russe Spoutnik V.

Le Conseil fédéral a également décidé de revenir partiellement sur une autre décision. Toutes les personnes qui ont reçu une dose de vaccin et qui sont en attente de la deuxième continueront à pouvoir bénéficier de tests gratuits pour obtenir le pass. La durée de gratuité sera de six semaines après la première dose. «Si une personne attend plus longtemps avant de recevoir la deuxième dose, elle devra de nouveau payer elle-même ses tests», dit la Confédération.

En ce qui concerne la 3e dose, le Conseil fédéral a décidé de les prendre en charge également. La décision a simplement été formalisée ce mercredi.

Il faut aller au fond du nez

Des inquiétudes avaient été soulevées par certains cantons à propos de certains tests rapides nasaux. Le Conseil fédéral les a entendus: seuls les tests nasopharyngés donneront désormais accès au certiticat Covid. «Cette modification permettra d’augmenter la fiabilité des résultats et de diminuer le risque que des personnes infectées obtiennent un certificat sur la base d’un faux négatif», indique le gouvernement.

Ton opinion

86 commentaires