06.11.2020 à 06:12

coronavirusLes guéris du Covid peuvent couper aux quarantaines

Dans l’ensemble des cantons romands, le fait d’avoir été testé positif permet d’échapper à une nouvelle mise à l’écart durant trois mois.

von
Lauren von Beust / Jérôme Faas
Un test PCR positif datant de moins de trois mois permet d’éviter d’être placé en quarantaine.

Un test PCR positif datant de moins de trois mois permet d’éviter d’être placé en quarantaine.

keystone-sda.ch

En début de semaine, David, qui réside à Genève, a reçu des services du médecin cantonal une notification de mise en quarantaine. Il en a été stupéfait, bien que son épouse venait d’être testée positive au coronavirus: lui-même avait effectué dix jours d’isolement dont il était sorti deux jours auparavant. Il se pensait donc immunisé, et il avait raison. Un coup de fil au service du médecin cantonal plus tard, il en avait reçu confirmation. Il pouvait ignorer l’injonction de quarantaine.

«Réinfection très improbable»

«Un test PCR positif avéré datant de moins de trois mois permet de surseoir à une quarantaine», indique en effet Laurent Paoliello, le porte-parole du Département genevois de la santé. Les autres cantons romands partagent la même doctrine. «Ayant terminé votre période d’isolement, vous êtes considéré comme protégé durant trois mois et non contagieux pour les autres», confirme le Département valaisan de la santé. Christian Lanz, médecin cantonal du Jura, détaille: «Si votre Covid a été avéré par un test, on ne vous remettra pas en quarantaine une nouvelle fois. Une réinfection est très improbable, surtout les trois-quatre mois après une première infection. Nous verrons avec le temps si l’immunité dure plus longtemps.» Vaud et Fribourg confirment obéir eux aussi à cette règle des trois mois.

Se couvrir, marche à suivre

Si David a reçu un ordre de mise en quarantaine, c’est en raison de la terrible surcharge des équipes genevoises de traçage. Tous les envois de notifications sont automatisés. Dès lors que quelqu’un est désigné comme contact étroit, personne n’a le temps de vérifier s’il a été testé positif auparavant. Laurent Paoliello recommande néanmoins de ne pas juste ignorer l’injonction étatique. «Il faut demander une reconsidération de la décision en envoyant un mail au service du médecin cantonal. La réponse mettra peut-être plusieurs jours à arriver, mais vous serez couvert. Muni d’une copie de ce mail et de la preuve d’un test PCR positif de moins de trois mois, vous éviterez l’amende en cas de contrôle policier.»

Pas d’autre passe-droit

Le porte-parole précise par ailleurs qu’une personne qui a été testée positive et qui, guérie, a fini son isolement, ne bénéficie pas d’un régime plus souple que le reste de la population – exemption de quarantaine mise à part. «Les règles édictées par le Conseil fédéral et les cantons s’appliquent uniformément à tous les citoyens, insiste Laurent Paoliello. Le respect des gestes barrières, du masque et des distances est exigé, et les restrictions de réunion s’appliquent.» À noter enfin que si un test PCR positif permet d’éviter la quarantaine, il n’en va pas de même des tests sérologiques, impropres à déterminer la date de l’infection et donc l’immunité.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
339 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Tag

07.11.2020 à 17:31

Et pendant ce temps, certains cantons attendent juste que ça passe, en gardant ouvert aux visiteurs des services qui pourraient fonctionner à distance. Le virus s’arrête aux frontières et a la porte des services administratifs! Alors l’incohérence reste totale et le déni est maître ! Cela fait un mois que je suis victime et loin d’être en forme! Comment faire comprendre que sans conscience de cette pandémie ce virus va encore affaiblir population et économie? Triste époque!

hervy

07.11.2020 à 13:06

Les hôpitaux sont les principaux vecteurs de virus, avec les transports publics et les discos, alors…Ma tante est morte, infectée par le personnel hospitalier ! Mais chut faut pas le dire, car la pilule est amère à avaler…Celui-ci est pourtant le mieux équipé, non ??? Donc les masques ne servent à rien !!!

DemandeàTonMédecin

07.11.2020 à 07:18

C'est fou tous ces chefs de clinique qui pullulent dans ce forum et qui sont mieux informés que les médecins du CHUV, qui eux se fient à des études sérieuses.