Coup fourré: Les Guignols énervent les boss du Real Madrid
Actualisé

Coup fourréLes Guignols énervent les boss du Real Madrid

Mardi soir, les journalistes de Canal+ n'ont pas eu le droit d'interviewer Karim Benzema, à l'issue du match CSKA Moscou - Real Madrid. La polémique enfle.

par
Laurent Siebenmann/Guide TV Loisirs
Les blagues des Guignols sur le dopage vexent en Espagne.

Les blagues des Guignols sur le dopage vexent en Espagne.

Voilà qui ne va pas faciliter le travail des équipes de la chaîne cryptée française. Mardi, après le match de la Ligue des champions entre le CSKA Moscou et le Real Madrid, les journalistes de Canal+ n'ont pas eu le droit d'interviewer Karim Benzema. L'ordre de les boycotter semble être venu directement des instances dirigeantes du club «merengue». La raison de cette disgrâce? Les sketches à répétition des Guignols, se moquant de Rafael Nadal et d'Alberto Contador, présentés comme dopés au dernier degré.

Après les protestations officielles de la Fédération espagnole de tennis (qui va attaquer Canal+ en justice), c'est donc au tour du Real Madrid de punir la chaîne française. Le club en a-t-il le droit? Oui, le service de presse peut choisir ses interlocuteurs. Une pratique qui semble d'ailleurs de plus en plus courante entre le milieu professionnel sportif et les médias.

Dès lors, plusieurs questions se posent. Tout d'abord, comment Canal+ (qui ne s'est pas encore exprimée sur cette affaire) va-t-elle réagir?

Ensuite, la crise des Guignols va-t-elle avoir des répercussions sur les autres chaînes hexagonales? On pense notamment à France Télévisions, qui assurera la diffusion du tournoi de tennis de Roland-Garros, à la fin du mois de mai. Par exemple, Nadal acceptera-t-il de répondre aux questions de Nelson Monfort? Pour l'heure, Daniel Bilalian, patron des Sports du groupe public, ne s'inquiète pas. Mais qu'en sera-t-il dans trois mois?

Ton opinion