Actualisé 08.09.2015 à 20:24

Fédérales 2015 - Parlement

Les handicapés sont sous-représentés

En Suisse, 1,2 million d'individus vivent avec un handicap, soit environ 15% de la population. Au parlement, seuls deux députés sont dans cette situation.

Christian Lohr (PDC/TG) est l'un des deux parlementaires handicapés à siéger à Berne.

Christian Lohr (PDC/TG) est l'un des deux parlementaires handicapés à siéger à Berne.

Si les handicapés peuvent aussi voter et être élus, ils sont cependant sous-représentés au parlement, d'après les organisations d'entraide Procap et Agile.ch.

Pour sensibiliser aux droits politiques des personnes handicapées, un rassemblement s'est tenu mardi devant le Palais fédéral.

Des représentants politiques nationaux, cantonaux et communaux ont rejoint le groupe de quelque 70 personnes. Les handicapés veulent exercer leurs droits civiques, participer à la vie politique et assumer des responsabilités, souligne le président de Procap Hans Frei dans un communiqué.

En Suisse, 1,2 million d'individus vivent avec un handicap, soit environ 15% de la population. Pourtant, au parlement, seuls deux députés se trouvent dans cette situation: Luc Recordon (Verts/VD) et Christian Lohr (PDC/TG).

Pour que la proportion de personnes handicapées sous la Coupole fédérale reflète celle de la Suisse, quelque 37 députés handicapés devraient siéger au cours de la prochaine législature, d'après Stephan Hüsler, président d'Agile.ch.

Quant au droit de vote, les personnes avec un handicap ne sont pas toutes à même de l'exercer: il y a encore de nombreux obstacles techniques, architecturaux, linguistiques ou de communication, rappellent les organisations.

Celles-ci ont distribué aux présidents du Conseil national (Stéphane Rossini) et du conseil des Etats (Claude Hêche) un manifeste exigeant une participation politique complète des personnes handicapées. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!