Actualisé 09.01.2009 à 13:34

Libre circulation

Les Hautes écoles prônent le «oui»

Le monde académique soutient la reconduction de la libre circulation des personnes avec les anciens Etats membres de l'Union européenne et son extension à la Roumanie et à la Bulgarie.

Coordonnée par le réseau «Future», la prise de position publiée vendredi est signée par une soixantaine de personnalités. Parmi eux figurent notamment des recteurs d'universités et de hautes écoles spécialisées, des représentants du Fonds national suisse de la recherche scientifique et des politiciens.

«Les hautes écoles suisses ont tiré un grand bénéfice de l'approche bilatérale», soulignent-ils. La Suisse a pu accéder au 6e programme-cadre de recherche européen.

«Pas moins de 1900 projets portés par des institutions suisses ont été financés à hauteur de quelque 800 millions de francs, soit plus que la contribution de la Confédération au programme européen». En raison de la clause guillotine, refuser la reconduction de la libre circulation revient à remettre en question l'accès des chercheurs suisses aux programmes européens, s'inquiète le monde académique.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!