Les héros parfaits ennuient Rosalind Eleazar

Publié

Rosalind Eleazar«Les héros parfaits m’ennuient»

La trentenaire Rosalind Eleazar est de retour dans la peau de Louisa dans la saison 2 de la série «Slow Horses», sur Apple TV+ dès le 2 décembre 2022.

par
Miguel Cid, Londres
Rosalind Eleazar a commencé sa carrière de comédienne en 2015.

Rosalind Eleazar a commencé sa carrière de comédienne en 2015.

imago images/Cat Morley / Avalon

Dans cette deuxième saison de la fiction racontant le quotidien de Slough House, le département des ratés du MI5, les héros doivent affronter des espions russes infiltrés dans la société britannique. Parmi ces ratés, Louisa, incarnée par l’Anglaise Rosalind Eleazar.

Votre personnage est celui qui mérite le moins de languir à Slough House…

Je suis d’accord! Louisa est probablement la plus compétente de tous, avec River (ndlr: interprété par Jack Lowden) peut-être. Elle prend son job très au sérieux. Dans cette deuxième saison, on ne sait toujours pas pourquoi elle a atterri à Slough House et je ne pense pas qu’on va le découvrir de sitôt.

Les Anglais adorent les personnages qui partent perdants. C’est ce qui vous a motivée à rejoindre cette fine équipe de losers?

Totalement. Les héros parfaits m’ennuient. Je ne peux pas m’identifier à eux quand je les vois à l’écran. Les personnages de la série ont tellement de défauts qu’on peut les comprendre. Et puis, pour moi, le plus important n’est pas d’avoir l’air sympa, mais de jouer un être humain sous toutes ses formes.

Comment se prépare-t-on à jouer un agent secret nul?

J’ai appris à manier un flingue. C’est tout ce dont j’avais besoin pour le rôle. Nous ne sommes pas d’assez bons espions pour devoir nous soumettre à un entraînement physique! Un ancien agent du MI5 est aussi venu nous expliquer comment se déroule le quotidien des espions au bureau.

Gary Oldman, qui incarne le chef revêche de l’équipe, veille-t-il sur ses collègues acteurs sur le tournage?

Oui. Je me souviens d’être tombée très malade pendant la première saison et il s’est assuré qu’on s’occupe bien de moi. Jackson Lamb, son personnage, se soucie aussi de ses collègues, mais ne le montre pas d’une bonne façon. Il a tendance à les harceler, une manière différente d’aimer (rire)!

Ton opinion

6 commentaires