Instagram: Les hommes sont complexés par les photos de torses musclés

Publié

InstagramLes hommes sont complexés par les photos de torses musclés

Une récente étude démontre que les photos d’hommes musclés et torse nu sur les réseaux sociaux donnent des complexes aux autres hommes, voire leur donnent envie de se mettre au sport.

par
Margaux Habert

L’étude a été menée par la Flinders University (Australie) sur 300 hommes âgés de 18 à 30 ans. Les auteures se sont penchées sur la question du point de vue des hommes car, selon elles, il n’y avait pas suffisamment de données à ce jour.

Publiée au début du mois, elle montre que les hommes sont, comme les femmes, impactés par les images qu’ils voient sur Instagram, et que la question de l’idéalisation du corps sur les réseaux sociaux touche ainsi tout le monde, mais pas de la même manière.
Trois types de photos ont été présentés aux 300 participants: des hommes habillés, des hommes torse nu, et des paysages. Deux catégories d’images n’ont pas eu d’impact négatif, sans différenciation entre les deux catégories: il s’agissait des photos d’hommes habillés et des paysages. Un hoodie, un sapin, même combat.

Impact négatif

Les photos d’hommes torse nu choisies étaient celles de personnalités ou d’influenceurs avec plus de 100’000 abonnés et qui n’étaient pas des bodybuilders.

Ces photos ont entraîné une «satisfaction nettement inférieure par rapport aux images d’hommes habillés ou des paysages». En clair: les torses nus et musclés ont soit donné des complexes aux participants, soit leur ont donné envie de se mettre au sport, pour les plus optimistes.

L’une des auteures de l’étude observe ainsi des différences entre hommes et femmes. Ces dernières éprouvent des complexes aussi à la vue de femmes habillées, ce qui prouverait qu’il n’y a pas que le physique qui entre en jeu, mais aussi les vêtements et ce qu’ils renvoient d’un point de vue social. Les hommes, eux, ne sont pas envieux de leurs camarades bien habillés.

Instagram et «Brotox»

Les auteures mentionnent encore un phénomène qui touche de plus en plus les hommes: celui du «Brotox» (contraction de bro, «mec», et botox). Si on savait déjà que les femmes se faisaient des injections et autres retouches chirurgicales pour ressembler aux filtres des réseaux sociaux, les hommes aussi s’y sont mis. Leur but est, toujours selon les auteures, de «rester au niveau des influenceurs».

Ton opinion

21 commentaires