Actualisé 31.08.2007 à 19:18

Les hôpitaux doivent aussi conseiller en matière de santé

Les hôpitaux et autres centres de soin ne doivent pas seulement thématiser la maladie, mais aussi conseiller en matière de santé, demande le Réseau suisse des hôpitaux et des services promoteurs de la santé (HPH).

C'est aussi l'avis de trois Suisses sur quatre.

Le HPH a fait réaliser un sondage auprès de 1100 habitants, a-t- il indiqué vendredi. Il en résulte que 74 % des personnes interrogées souhaiteraient être conseillées en matière de santé lorsqu'elle sont hospitalisées pour une maladie. La proportion est encore plus élevée en Suisse romande (84 %) et au Tessin (79 %).

Les domaines de la nutrition (59 %) et des activités physiques (30 %) intéressent tout particulièrement les sondés. Le stress ou le burnout (13 %) et la fumée ou l'alcool (12 %) ne suivent que loin derrière dans la liste des priorités.

Pour le HPH, la promotion de la santé représente l'unique alternative durable à la hausse des coûts dans ce domaine. Les hôpitaux et les autres centres de soins (homes, cabinets de groupes, soins à domicile) disposent des compétences pour le faire et profitent du fait que les patients sont en général sensibilisés à la question. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!