Suisse: Les hôpitaux recourent moins au don de sang
Actualisé

SuisseLes hôpitaux recourent moins au don de sang

Les transfusions de sang continuent de régresser en Suisse. Les hôpitaux ont utilisé 6% de moins de concentrés de globules rouges en 2014 par rapport à l'année précédente.

Mais les besoins en sang ne diminuent pas pour autant, prévient Transfusion CRS Suisse.

La baisse d'utilisation constatée en 2014 s'inscrit dans la tendance des dernières années. En 2013, la consommation de produits sanguins avait reculé de près de 6% en comparaison avec 2012.

Mais il ne s'agit en aucun cas de se reposer sur ses lauriers: les dons demeurent une denrée recherchée. «Nombre de donneurs fidèles se retireront bientôt» en raison de leur âge avancé. «Il sera très difficile de les remplacer», s'inquiète Rudolf Schwabe, directeur de l'institution autonome qui gère le registre des donneurs sur mandat de la Confédération, cité dans un communiqué diffusé mercredi.

Les besoins fluctuent en fonction de plusieurs paramètres peu planifiables. Une pénurie s'est produite l'été dernier, notamment «en raison de la Coupe du monde de football et de l'apparition précoce des températures estivales». Sous l'effet de cette conjonction, «nos stocks ont dangereusement chuté», rappelle le dirigeant.

Il convient en outre de relativiser le recul de l'utilisation. Au cours des dix dernières années, le nombre de dons a baissé de 11% pour une diminution de près de 13% de la consommation.

Dans le détail, 262'953 concentrés érythrocytaires ont été transfusés par les hôpitaux en 2014. S'y ajoutent 35'328 concentrés thrombocytaires, et 38'183 unités de plasma frais congelé. Sur les 330'495 dons, une perte de 1,5% a été enregistrée. (ats)

Ton opinion