25.04.2019 à 20:21

Publicité Les hôteliers suisses forcés à payer pour exister

Les plateformes telles Booking se remplissent les poches en profitant des commissions reversées par les hôtels. Un prix à payer dont on ne peut se passer, estiment les concernés.

de
spi
Le palace Mirador au Mont-Pèlerin (VD).

Le palace Mirador au Mont-Pèlerin (VD).

En 2018, les hôteliers suisses ont versé 169 millions de francs de commissions aux plateformes de réservation en ligne comme Booking ou Expedia, soit 20 millions de plus qu'en 2017, révèle une étude de l'Institut de tourisme de la HES-SO Valais relayée par la RTS.

Un seul hôtel restitue en moyenne 61 000 francs par an à ces sites, soit plus de 1000 francs par chambre. C'est le prix à payer pour exister, estiment les hôteliers. Capter des clients étrangers est devenu quasi impossible sans une présence sur ces plateformes. Avec, pour revers, une situation de monopole peu favorable à la branche. Huit hôteliers sur dix se disent dépendants de ce système.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!